Affiche du film Millénium
© Alliance Vivafilm

Millénium - Le film

Version en français
v.o.suéd.s.-t.f. : Millénium - Le film
v.a. : The Girl with the Dragon Tatto
27 mai 2009

Oublier le passé

Photo Par Karl Filion

Adapté d'un roman qui a apparemment connu un très grand succès à travers le monde, Millénium - Le film se veut être un thriller assez classique mais trop long, qui a comme plus-value ses accents scandinaves et une propension à montrer l'horreur sans en faire sa seule caractéristique. Malgré les performances intéressantes des deux comédiens principaux, on se rend vite compte que le film ferait en fait un excellent téléfilm, entrecoupé par des respirations régulières, des intrigues secondaires et un bon mélange d'humour et de tension (et une musique omniprésente qui en est à peine digne). En plus, l'ouverture est belle pour la saison 2. Mais non, il s'agit de cinéma...

Le journaliste Mikael Blomkvist est condamné pour écrits diffamatoires à une peine de trois mois de prison. Avant de purger sa peine, le journaliste d'enquête est engagé par Henrik Vanger afin de faire la lumière sur la disparition de sa nièce Harriet, qui date de près de 40 ans. Avec l'aide de la pirate informatique Lisbeth, tout juste réhabilitée après un crime sordide, il se lance dans les archives de la famille afin de déterminer qui a enlevé la jeune fille.

La mise en scène pragmatique superpose les récits (à la fois scénaristiquement et visuellement), ce qui crée une surcharge bien futile d'éléments venant complexifier cette histoire assez classique, et ce même si le thème de la justice est présent tout au long du récit. Le personnage de Lisbeth est certainement un personnage rare et fascinant qui évite la plupart, mais pas tous (fallait-elle absolument qu'elle soit bisexuelle?) des stéréotypes. Elle est presque parfaitement cernée, même si, comme ses co-vedettes, certaines de ses décisions sont complètement stupides.

Dommage en fait que certaines histoires secondaires soient complètements inutiles au récit et viennent l'allonger inutilement. Cela crée une grave « chute de pression », et bien de peu de choses du destin des personnages principaux n'est palpitant ou interpellant. D'autant que ces derniers prennent, vers la finale, plusieurs (mais plusieurs!) décisions complètement idiotes, par exemple celle d'entrer par effraction en pleine nuit chez l'homme que vous soupçonnez de vous avoir tiré dessus plus tôt dans la journée. Pas tellement brillant, et pas beaucoup mieux qu'est l'idée saugrenue que d'envoyer chaque année des fleurs dans des cadres est plus rassurant qu'une bonne vieille lettre. L'enquête sur la disparition d'Harriet, en ce sens, n'a rien à voir avec l'ensemble du récit et est réglée rapidement sans aucune cérémonie, comme si elle n'avait finalement jamais eu d'importance.

On ressort donc de Millénium - Le film avec une sorte de frustration bien regrettable, parce que le suspense est la plupart du temps bien mené et que les comédiens, dévoués à la cause, sont prenants et efficaces. Certaines scènes atteignent une virtuosité (et une audace, surtout) intéressante, alors que d'autres, particulièrement vers la finale, sont d'une bêtise rare qui n'a rien à envier au cinéma hollywoodien. Ç'en est, finalement, mais dans une autre langue et dans d'autres lieux. Dommage parce que l'impression qu'on garde de Millénium - Le film est grandement affectée par ce dénouement, et on en vient presque à oublier qu'on s'était, à un certain moment, laissé prendre au jeu.

Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.