Affiche du film  Méchante soirée
© 20th Century Fox

Méchante soirée

Version en français
v.o.a. : Date Night
9 avril 2010

Une soirée bien arr... ZZZzzzZZZ

Photo Par Karl Filion

Difficile de savoir qui a eu l'idée, mais elle devait se résumer à ceci : « j'ai trouvé : ridiculisons deux vedettes! Peu importe les circonstances! Le but, c'est juste de les placer dans des situations toutes plus loufoques les unes que les autres! » (imaginez le sourire faussement convaincant). On pointe souvent du doigt (dans toutes les sphères de la société) celui qui a l'idée. Mais pour faire un film, il faut le support d'un grand nombre de personnes, et je propose qu'au lieu de reprocher à la pauvre personne naïve qui a pensé que c'était une bonne idée de mettre deux comiques ensemble dans un film (pas si bête, honnêtement), on débusque plutôt celui qui a déclaré, dans un instant de distraction : « Oui, j'aime ça, on le fait! ». Haro sur celui qui s'est tu quand est venu le temps de stopper une niaiserie pareille. Je vais essayer de ne pas m'endormir en écrivant la critique, mais je somnole déjà... zzz.

Phil et Claire Foster vivent une existence bien rangée dans le New Jersey avec leurs deux enfants. Leur quotidien est assez monotone, et quand des amis leur annoncent leur séparation pour cause d'ennui, ils s'inquiètent tous les deux de la solidité de leur mariage. Afin de ne pas perdre sa femme, Phil décide de l'emmener dans un chic restaurant de Manhattan, où le seul moyen d'avoir une table est d'usurper l'identité de deux clients. Ce qui mène à une grave erreur sur la personne où deux policiers corrompus se lancent à la poursuite de Phil et Claire, qui doivent retrouver la clé USB que cherche activement un mafieux.

Placer Steve Carell et Tina Fey dans le même pétrin, c'était plutôt bien trouvé. Soyons honnêtes : tous les deux ont habituellement un sens du punch d'exception. À condition d'avoir des blagues. Car même si l'initiative est (hypothétiquement) drôle, il faut quand même des blagues, c'est primordial. Misant tout sur le malaise, la gêne, Méchante soirée s'applique donc à placer les deux comiques dans des situations gênantes. Les détours qu'il prend pour y arriver sont franchement impressionnants, mais le résultat est quand même affreusement ennuyant. Au menu : des insultes polies, des quiproquos, des fusillades, des disputes conjugales... Et quand on n'a plus de blague, on fait un accident de voiture dispendieuse (zzz)... Déjà que de coller deux voitures accidentées ensemble, ce n'était pas très drôle, il a fallu qu'ils étirent... ZZZzzz.

Tous les clichés du vieux couple sont recyclés (fantasmes refoulés, parfum de désir adultère, absence de sexe, épuisement, surplus de tâches ménagères... la liste est longue) et aucune blague, aucune idée n'est nouvelle ou étonnante (vous ai-je déjà expliqué la différence est « la surprise » et « l'étonnement »?). On s'ennuie donc très rapidement, dans cette soirée qui devrait pourtant changer un peu de la routine du quotidien.

Et il a fallu qu'ils ajoutent en plus un sous-texte rassurant (qui siérait mieux un soir de St-Valentin que dans une comédie d'action) qui prend bien soin de rappeler à tout le monde que le cinéma du samedi soir, c'est tout le divertissement dont on vraiment besoin les vrais couples, et que même après les plus folles aventures, on rentre toujours à la maison s'occuper des enfants (ce qui n'est pas faux remarquez). Au final, on se souvient d'avoir ri une seule fois. « Non chéri(e), ça ne suffira pas. - Ça sera pour une autre fois, mon amour. »

Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.