Affiche du film Match parfait
© Twentieth Century Fox

Match parfait

Version en français
v.o.a. : Fever Pitch
27 juillet 2005

Prolongation si affinités

Photo Par Karl Filion
Il est temps de prouver au monde entier que les critiques de cinéma savent s'amuser. Pour ce faire, il faut quand même respecter certaines conditions de base : un jeune acteur charismatique, une histoire qui sait se renouveler et un humour pertinent et agréable sont les atouts recherchés.

Les frères Farrelly, Bobby et Peter - responsables du toujours apprécié There's Something About Mary et des moins efficaces Me, Myself & I et Stuck on You – présentent leur nouveau film, une comédie romantique toute indiquée pour la saison de baseball qui commençait cette semaine.

Lindsay (Drew Barrymore), une femme d'affaire ambitieuse, rencontre un enseignant du secondaire, Ben (Jimmy Fallon), et croit avoir trouvé un copain parfait, une perle rare vraiment, presque l'homme idéal. Sauf que l'homme idéal a une autre passion : les Red Sox de Boston.

Le film qui a changé le monde peut encore dormir sur ses deux oreilles, Match Parfait ne le détrônera pas. Pourtant, l'ambiance générale et l'humour gaillard installé par la complicité évidente entre Jimmy Fallon et Drew Barrymore donnent au film sa saveur, pas exotique et pas déstabilisante, mais agréable et pertinente. Le moment passe rondement, efficacement, sans fioritures ou artifices, et offre un modeste divertissement digne de ce nom.

Jimmy Fallon, après une litigieuse performance dans Taxi, prend le contrôle du rythme et de la bonne humeur du film et le mène à bon port sur le pilote automatique tellement il est convaincant. Sa collègue Drew Barrymore, en tant que soutien principal, initie la plupart des moments drôles du film sans pourtant voler la vedette. Leur complicité est à la base du bon déroulement de l'ensemble et il semble que la connexion se partage même à la salle de cinéma. Leurs personnages demeurent d'éhontés clichés du genre, mais ce n'est pas une surprise pour personne.

Match Parfait offre un humour plutôt masculin, parfois absurde et très dépendant de la vivacité de sa vedette principale. Le film sait intégrer quelques bons moments de baseball, juste assez pour que les hommes ne s'ennuient pas complètement dans cette comédie romantique sentimentaliste à souhait. Il semble que le film parvienne à offrir un juste mélange des deux, alternant entre ses clichés mais glissant quand même inévitablement vers une émotivité, excusable à la limite, pour la dernière partie.

Voilà un film d'été avant l'heure, aisément appréciable, en effet, et aisément oubliable, aussi, mais qui, du début à la fin, reste une charmante démonstration d'un savoir-faire comique mature et d'un charisme rigoureux de Jimmy Fallon. Écrire la critique d'un film comme Match Parfait devient encore plus ardu qu'apprécier ses bonhomies, parce qu'il suffit de laisser l'intellect au vestiaire et de laisser les joueurs-acteurs nous divertir…et nous impressionner.
Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.