Marécages

Version originale en français
v.o.f.s.-t.a. : Marécages
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.
Film Québécois

Durée

1h51

Genre

Drame

Origine

  • Québec

Date de sortie au Québec

14 octobre 2011

Date de sortie du DVD

28 février 2012

Synopsis

Les Santerre vivent modestement sur une ferme laitière des Cantons-de-l'Est. Pour Jean, le père, Marie, la mère, et Simon, le fils, la vie est dure et le travail exigeant. Un jour, un drame frappe la famille, déjà aux prises avec un problème d'approvisionnement en eau et de nombreuses dettes. L'équilibre de la ferme est alors bouleversé, tandis que de vieux reproches ressurgissent du passé. Un étranger aux intentions équivoques s'immisce même de force dans leur vie, ce qui aura tôt fait de déclencher la colère de Simon, un adolescent qui découvre ses pulsions homosexuelles.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Studio de production

  • Max Films

Distributeur au Québec

  • Métropole Films Distribution
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
67%
Louis-Paul Rioux
Cote: 3

Économe, laconique et bien ficelé, le récit aborde avec une grande subtilité plusieurs thèmes porteurs: la condition précaire des agriculteurs au Québec, l'homosexualité en région, le passage à l'âge adulte, la puissance de l'amour devant l'adversité, etc. Tour à tour impressionniste et hyperréaliste, la mise en scène précise et maîtrisée d'Édoin évoque par moments le cinéma cru, tellurique, percutant, de Bruno Dumont et de Rodrigue Jean.

Lecinema.ca
80%
Martin Gignac
Cote: 4

Marécages risque bien de diviser les cinéphiles, ce qui est habituellement une bonne chose. Son côté animal, sexuel, franc et direct ne sera pas pour toutes les sauces, mais pour une fois qu'un effort de la Belle Province possède de la personnalité à revendre, une voix qui ne fait pas consensus, il faudra en profiter. Facilement le premier long métrage québécois le plus impressionnant depuis Tout est parfait.

Canoë
80%
Cédric Bélanger
Cote: 4

S'il est sombre, noir même, Marécages n'est pas pour autant hermétique. Avec une maîtrise exceptionnelle de la caméra, Guy Édoin met en image un scénario bien ficelé.

24imag
Appoline Caron-Ottavi

Marécages, film à la fois très affirmé et très fragile, donne ainsi le plaisir cinématographique de découvrir un style en train de se dessiner, un cinéaste en train de s'affirmer, en plus d'être une belle réflexion sur la ruralité, et tout simplement la famille.

Films du Québec
80%
Charles-Henri Ramond
Cote: 4

Marécages est un drame rustre et moite, tout comme son sujet. Sans embellir ni glorifier la vie paysanne Marécages propose une histoire forte personnifiée par des comédiens au jeu impeccable. Un film qui laisse une trace indélébile dans notre cinématographie.

Hour
60%
Kevin Laforest
Cote: 3

At its best, Marécages reminds of such masterworks as Malick's Days of Heaven and Reygadas' Silent Light. Alas, Édoin's writing is not always at the same level as his direction.

Voir
70%
Manon Dumais
Cote: 3.5

Un film dur, dont on ressort bouleversé pour longtemps. Ce qui n'est pas du tout un reproche…

The Gazette
70%
T'Cha Dunlevy
Cote: 3.5

These elements combine to give this sad but intriguing tale various levels of meaning that go beyond stereotypes of country bumpkin-ism to something eminently more human. With Marécages, Édoin proves himself an insightful auteur off to an impressive start.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.