Main dans la main

Version originale en français
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h24

Genre

Conte romantique

Origine

  • France
  • Belgique

Date de sortie au Québec

26 juillet 2013

Date de sortie du DVD

12 novembre 2013

Synopsis

Hélène Marchal est professeure de danse à l'Opéra de Paris alors que Joachim Fox travaille dans une miroiterie en province. Les deux ont des existences bien différentes, mais une chose étrange se produit lorsqu'ils se rencontrent; ils s'embrassent, poussés par une passion intrinsèque, et bientôt, ils sont incapables de se séparer. Ils sont liés par une attraction inexplicable qui les empêche de s'éloigner à plus de quelques mètres l'un de l'autre. Réalisant qu'ils ne peuvent briser le sort, Joachim se rend sur Paris pour partager la vie huppée de sa nouvelle partenaire. Mais, rapidement, le jeune homme s'ennuie de sa vie modeste d'avant.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Studio de production

  • Rectangle Productions
  • Wild Bunch
  • France 3 Cinéma
  • Scope Pictures

Distributeur au Québec

  • Les Films Séville
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
André Caron
Cote: 4 (Bon)

Le récit téléguidé collectionne les moments agréables, mais l'intrigue dispersée frôle parfois l'incohérence.

Affaire de gars
50%
Philippe Michaud
Cote: 2,5 étoiles

Main dans la main est une romance légère qui part d'une belle idée. Dommage seulement qu'elle n'a pas été exploitée davantage.

Voir
50%
Manon Dumais
Cote: 2,5 étoiles

Alors qu'elle s'était montrée en pleine possession de ses moyens dans La guerre est déclarée, Donzelli s'est permis un certain laisser-aller qui gâche par endroits l'ensemble.

24imag
Céline Gobert

Jusqu'à la fin, et un dernier acte new-yorkais qui libère ses protagonistes (de la fusion) autant qu'il les condamne (destruction du fantasme), Donzelli jouera l'équilibriste avec talent, animée par une métaphore originale, fil rouge plein de fraîcheur d'un film qui chorégraphie (souvent littéralement puisque les protagonistes n'hésitent pas à danser, mimer et exprimer le sentiment par le corps) l'amour avec grâce et folie.

Cinéfilic
70%
Jean-Marie Lanlo
Cote: 3,5 étoiles

C'est aussi et surtout une fois de plus la liberté créatrice de Valérie Donzelli et son désir d'oser un cinéma différent qui donne à ce film un charme et une grâce dont nous espérons ne pas nous lasser de sitôt!

Séquences
Sami Gnaba
Cote: Bon

Ce style tient à peu de choses; une propension à la digression narrative, une voix-off omnisciente, un pitch savoureux...

Le Parisien
33%
Pierre Vavasseur
Cote: 1 étoile (Un peu)

Malheureusement, en dépit de quelques jolis moments et deux ou trois vérités sur la solitude qu'impliquent les cotes sentimentales mal taillées, l'ensemble ne nous prend jamais vraiment par la main.

La Presse
60%
Marc-André Lussier
Cote: 3 étoiles

Une fois ce postulat posé, le récit s'enlise un peu. La réalisatrice semble avoir eu du mal à choisir entre les différents thèmes qui s'offraient à elle, notamment au regard de la fracture sociale, tout autant que de la fracture générationnelle.

Télérama
Louis Guichard

Car Main dans la main est un film de grande amoureuse, qui ne partage pas. Mais qui a la lucidité d'interroger son idéal, d'en envisager l'envers : le discret nuage de cendres qui entoure un amour fusionnel scellé une fois pour toutes. C'est l'objet d'un épilogue new-yorkais assez éloigné des intentions initiales, et dont la mélancolie suave nous happe d'autant mieux.

Le Nouvel Obs
67%
Sophie Grassin
Cote: 2 coeurs

Entre autocitations légères et références à Truffaut (Baisers volés), la réalisatrice livre une métaphore de sa relation avec Jérémie Elkaïm dans ce film « fée » main, qui respecte à la lettre l'ADN « donzellien ».

Libération
Clément Ghys

La synchronie de Main dans la main n'est pas parfaite et souffre de maladresses. Comme l'idée qu'une opération magique est nécessaire à l'amour entre un ouvrier provincial et une bourgeoise parisienne.

Le Monde
67%
Jacques Mandelbaum
Cote: Pourquoi pas

Par la grâce arbitraire d'un scénario de comédie sentimentale, c'est, entre ces deux pôles, le coup de foudre. Il s'ensuit une aventure folâtre qui connaît des hauts et des bas. Les hauts sont faits de ce qui séduit dans la petite musique donzellienne : le fantasque de la narration, la légèreté de ton, les embardées chantées, les suprises de la grâce.

L'Express
30%
Élise Lépine
Cote: 1,5 étoile

C'est brillant, drôle et léger, jusqu'au moment où le rythme baisse.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.