Liban

Version originale en hébreu avec sous-titres en français
v.o.héb.s.-t.a. : Lebanon
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.

Durée

1h34

Genre

Drame de guerre

Origine

  • Israël
  • France
  • Grande-Bretagne

Date de sortie au Québec

20 août 2010

Date de sortie du DVD

25 janvier 2011

Synopsis

En pleine première guerre du Liban, Shmulik, un tireur israélien d'à peine vingt ans, rejoint le char d'assaut à l'intérieur duquel il devra oeuvrer. Ses trois coéquipiers et lui ont l'ordre d'accompagner une escouade de l'armée en territoire ennemi, de constater l'attaque aérienne d'un village survenue plus tôt et d'éliminer les survivants hostiles. Cette mission, qui s'annonçait particulièrement aisée, devient rapidement chaotique, comme s'accumulent les moments troubles qui viennent marquer l'imaginaire des quatre soldats. De façon physique et psychologique, ils seront tour à tour atteints par l'horreur de la guerre, terrassés par cette véritable virée en enfer.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Studio de production

  • Ariel Films
  • Arsam International
  • Arte France cinéma
  • Israeli Film Fund

Distributeur au Québec

  • Les Films Equinoxe
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
75%
François Lévesque
Cote: 3 (Très bon)

Le scénario fait croître subtilement la tension, les conflits de personnalité qui se dessinent ou la paranoïa latente qui n'attend qu'une occasion pour se manifester servant de détonateurs dramatiques. Hormis le premier et le dernier plans, l'entièreté du film se déroule dans le char d'assaut: un parti pris audacieux que le nouveau venu Samuel Maoz relève haut la main au moyen d'une mise en scène brillante ponctuée de touches symboliques discrètes.

Voir
80%
Guillaume Fournier
Cote: 4 étoiles

La candeur du récit, de même que l'extrême proximité de sa réalisation, nous ramène ainsi à l'essentiel de son discours. Avec Lebanon, le réalisateur israélien accouche, dans la douleur, d'un premier film de fiction parfaitement maîtrisé.

24imag
André Roy

Pas de place pour un point de vue moral et politique dans ce Lebanon, qui veut se placer au niveau des superproductions portant sur la guerre. C'est un film de genre, dont les sous-genres sont nombreux, en particulier le film d'avion et le film de bateau et de sous-marin; il rappelle en cela le film Wolfgang Peterson, Das Boot, de 1981, qui fut applaudi à tout rompre, et qui se déroulait entièrement dans un sous-marin.

Ruefrontenac.com
80%
Martin Bisaillon
Cote: 4/5

Cette correspondance avec la situation géopolitique actuelle confère à Lebanon une puissance remarquable, servie par une mise en scène qui rend parfaitement le sentiment d'impuissance de quatre jeunes hommes isolés dans leur tank dans une zone urbaine où il leur est impossible de discerner leurs ennemis de leurs alliés.

La Presse
80%
André Duchesne
Cote: 4 étoiles

Samuel Maoz et les comédiens ont su rendre avec une justesse inouïe la peur, la mort et un certain humanisme qui règne dans le tank. Si l'on croit que les militaires sont peinards dans leurs joujoux de luxe, Lebanon  montre tout le contraire. À des années-lumière de la gloriole hollywoodienne, ce film vous fera haïr la guerre, toutes les guerres, jusque dans les moindres pores de votre peau.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.