Les trois Stooges

Version en français
v.o.a. : The Three Stooges
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h32

Genre

Comédie

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

13 avril 2012

Date de sortie du DVD

17 juillet 2012

Synopsis

Moe, Larry et Curly sont trois orphelins inséparables qui sont aussi très maladroits. Ils causent sans arrêt des accidents et personne ne veut les adopter. Lorsqu'ils apprennent que leur orphelinat devra bientôt fermer, ils décident d'amasser les 830 000 $ nécessaires pour sauver l'établissement. Ils rencontrent ainsi une femme qui souhaite faire assassiner son mari afin de profiter de son héritage et se sauver avec son amant; mais il y a confusion et c'est l'amant que les trois amis croient devoir assassiner. Moe, Larry et Curly sont toujours aussi malhabiles et la tâche s'avère plus ardue que prévu.

Synopsis © Cinoche.com

Studio de production

  • Conundrum Entertainment
  • C3 Entertainment Inc.
  • Harris Diversified

Distributeur au Québec

  • 20th Century Fox
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Médiafilm
Cote: 5 (Moyen)

Le récit ne casse rien, l'humour vole bas mais le rythme demeure soutenu, les bruitages amusent et l'interprétation clownesque des interprètes emporte l'adhésion.

Lecinema.ca
20%
Martin Gignac
Cote: 1 étoile

C'est que cet objet filmique dénué de toute qualité cinématographique étire sur 90 minutes ce qui faisait sourire au maximum dix secondes.

Agence QMI
50%
Jim Slotek
Cote: 2,5/5

Les trois Stooges est à son plus drôle dans le premier « court-métrage », avec des Stooges bébés, enfants et finalement, en héros adultes niais, dont les mimiques sont reproduites avec justesse par MM. Diamantopoulos, Hayes et Sasso. Seulement, des actes de violence aléatoires, même parfaitement synchronisés, ne peuvent soutenir bien longtemps une idée faible au départ.

The Gazette
50%
Katherine Monk
Cote: 2.5 out of five

It's pure formula, and just a little bit of unsolicited nostalgia, and while most of it is as welcome as nails on a blackboard, there are moments when you have to surrender to the silliness - especially when they carry out a slapstick assault on the cast members of Jersey Shore.

La Presse
60%
Aleksi K. Lepage
Cote: 3 étoiles

Est-ce drôle ? Cela dépend de vos préférences et de votre degré de tolérance pour la taloche et la pitrerie générale. Les Farrelly ont fait un beau boulot de pasticheurs révérencieux. Mais ce genre d'humour ne traverse pas nécessairement avec aisance le cruel passage des modes.

Joblo.com
30%
Chris Bumbray
Cote: 3/10

The thing is - I just don't understand why The Three Stooges needed to come back. I'm sure they were funny in their time, but this brand of slapstick humor is archaic.

The Hollywood Reporter
Todd McCarthy

Uncanny casting and an affectionate spirit get the yuck-yucks out.

USA Today
75%
Claudia Puig
Cote: *** (out of four)

Pop culture references intermingle with the loopy trio's iconic foolishness, and the result is a movie with some big laughs, plenty of heart and terrible coifs.

Rolling Stone
50%
Peter Travers
Cote: ** (out of four)

There's an idea at play in this rampant idiocy, as well as considerable risk. In trying to introduce a new generation to the slapstick art of the Three Stooges, directors and co-writers Bobby and Peter Farrelly do it the hard way.

The New York Times
Manohla Dargis

Now, with stupidity a proud national pastime on the boob tube and off, the moment is ripe for a nyuk-nyuk revival, starting with The Three Stooges: The Movie, Peter and Bobby Farrelly's thoroughly enjoyable paean to Moe, Larry and Curly and the art of the eye poke.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.