Les tortues ne meurent pas de vieillesse

Version originale en arabe avec sous-titres en français
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Film Québécois

Durée

1h33

Genre

Documentaire social

Origine

  • Québec
  • Canada

Date de sortie au Québec

26 août 2011

Date de sortie du DVD

28 août 2012

Synopsis

Trois hommes âgés de près de 80 ans résident dans le nord du Maroc. Il y a Abdesslam, un musicien qui roule sa bosse à gauche et à droite et qui n'attend que le bon moment pour marier ses fils. Il y a également Erradi, un aubergiste habitant seul qui ne perd pas son sens de l'humour malgré les nouvelles technologies qui l'entourent. Puis il y a Chehma, un ancien pêcheur qui s'arrêtera de travailler seulement lorsqu'il tombera malade ou que sa chaloupe ne sera plus en état de fonctionner. Trois destins au sein d'une région qui est loin de rouler sur l'or.

Synopsis © Cinoche.com

Distributeur au Québec

  • Les Films du 3 mars
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Médiafilm
Cote: 4 (Bon)

Les documentaristes signent une oeuvre modeste mais forte, à la fois méditative et abrasive, sur un monde en train de se dissoudre sous l'assaut du progrès et de la mondialisation.

La Presse
60%
André Duchesne
Cote: 3 étoiles

Mme Benchekroun et M. Mermer se gardent tout autant de porter des jugements. Ils ont simplement exercé, à leur façon, un travail d'archiviste. Un beau travail, d'ailleurs. Beaucoup de poésie, beaucoup de chaleur dans la lumière.

Voir
60%
Guillaume Fournier
Cote: 3 étoiles

Ici, la forme répond brillamment au fond, les documentaristes rythmant leur film en harmonie avec les mouvements des vagues, qui viennent s'échouer calmement sur les plages environnantes.

24imag
Serge Abiaad

Hind Benchekorun et Sami Mermer sont des cinéastes relativement jeunes qui filment des vieux, ils donnent la parole tout en la projetant à travers un prisme subjectif : les vieux c'est nous! Leur force et leur mérite est de ne pas simplement se placer derrière la camera et d'observer l'autre à travers une vitrine, mais plutôt de franchir cette frontière pour filmer « avec » l'intervenant, dans un espace contigu et dans une même temporalité, pour que l'autre, le vieux, devienne une extension de la parole du cinéaste.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.