Les renforts

Version en français
v.o.a. : The Other Guys
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Doublé au Québec

Durée

1h47

Genre

Comédie burlesque

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

6 août 2010

Date de sortie du DVD

14 décembre 2010

Synopsis

Allen Gamble et Terry Hoitz travaillent pour la police de la ville de New York. Suite au décès accidentel de Danson et Highsmith, les deux héros de la police, ils voient l'opportunité tant attendue de se faire un nom parmi leurs collègues, qui les tournent en ridicule régulièrement. Terry a hâte de retourner sur le terrain, mais Allen préfère le travail de bureau. Ces partenaires qui ne s'apprécient guère devront travailler ensemble afin d'empêcher un riche planificateur financier de couvrir ses pertes aux dépends d'autres investisseurs. Mais même leurs supérieurs ne cessent de leur mettre des bâtons dans les roues.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Studio de production

  • Sony Pictures
  • Mosaic Media Group

Distributeur au Québec

  • Sony Pictures
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Médiafilm
Cote: 5 (Moyen)

Les gags fusent et font mouche dans cette comédie policière pourtant faible sur le plan de l'intrigue et des enjeux.

Lecinema.ca
60%
Martin Gignac
Cote: 3 étoiles

Sans être révolutionnaire, ce tandem de flic se veut plutôt efficace. Il est bien appuyé par les performances joyeusement caricaturales de Samuel L. Jackson et de Dwayne Johnson, par le tempérament décontracté de Michael Keaton en supérieur, et par la présence allumée d'Evan Mendes en épouse d'un des deux protagonistes.

The Gazette
60%
Katherine Monk
Cote: 3 étoiles

The opening sequence may well be the best chunkof cinematic satire since Dr. Strangelove, but Adam McKay's send-up of buddy cop movies finally eats too many doughnuts and grows soft in the middle - just when it needed to flex.

La Presse
70%
Sonia Sarfati
Cote: 3,5 étoiles

Quant aux deux têtes d'affiche, disons que leur contraste, tant dans le physique que dans l'énergie, fait vraiment mouche. Will Ferrell improvise - on le devine - comme le pro qu'il est; et face à lui, Mark Wahlberg en straight man est parfaitement crédible, autant dans le comique que dans l'action - territoire qui lui est plus habituel.

The New York Times
A. O. Scott

Once again, and for the first time in a while, Mr. Ferrell uses his big body, his quick mind and his infinitely fungible voice to yoke disparate and ridiculous traits into a brand new and yet instantly archetypal comic character.

Variety
Paul Debruge

Watching Hoitz and Gamble butt heads, there's little doubt a perfectly entertaining movie could be made without leaving the office, but these characters are clearly not alone in their craving for some action. In a field dominated by Michael Bay types, McKay qualifies as one of "the other guys," a director more given to orchestrating punchlines than pyrotechnics.

USA Today
63%
Claudia Puig
Cote: ** 1/2 (our of four)

They're mismatched and inept. If only they were consistently funny. The Other Guys is like a padded Saturday Night Live sketch. What would have been very funny for 15 minutes, and pretty funny for 45, doesn't maintain the standard over the course of a feature-length film.

Cinema Blend
70%
Katey Rich
Cote: 3,5 étoiles

Maybe the most fascinating thing about The Other Guys is the closing credits sequence, a sharp and utterly un-ironic takedown of Wall Street and the financial industry told in concise and clever graphics. It's totally out of place given the sloppy silliness that came before it, and emphasizes the Ponzi scheme plot that was largely incoherent in the movie, but the credits may actually be able to work up some populist rage among people who paid to see Mark Wahlberg throw coffee on Will Ferrell.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.