Les deux amis

Version originale en français
En attente de classement

Durée

1h40

Genre

Comédie romantique

Origine

  • France

Date de sortie au Québec

3 juin 2016

Synopsis

Clément est fou. Fou amoureux. Mona, l'objet de son désir, est une femme d'une beauté fulgurante, mais inaccessible pour ce pauvre Clément. Tentant sans relâche d'obtenir le coeur de la belle, ce dernier finit par demander l'aide de son meilleur ami Abel. Ensemble, ils s'ingénient à convaincre Mona d'offrir une chance à Clément. Mais Mona est torturée par un secret qui la ronge et qui l'empêche de s'abandonner à l'amour. Jusqu'où nos deux amis devront-ils aller pour emporter cette bataille? Trahison? Harcèlement? Fleur? Chocolat? Qu'est-ce qui arrivera à percer la résistance de Mona?

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Les Films des Tournelles
  • Arte France cinéma

Distributeur au Québec

  • Funfilm Distribution

Liens

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Martin Bilodeau
Cote: (4) Bon

L'ensemble n'est pas sans charme mais, dans le contexte d'un récit centré sur les amours contrariées, les élans fougueux se font rares.

Voir
60%
Philippe Couture
Cote: 3 étoiles

Peu psychologique, racontant ces personnages en les explicitant peu, nous les faisant découvrir dans la passion mais à travers un certain voile, Les deux amis peut sembler par moments un film précipité. Mais le charme et la vérité de l'amitié y sont campées avec un naturel fou par Macaigne et Garrel, certainement un duo d'acteur que le cinéma français nous fera revoir encore et encore. Leur chimie donne à ce film tout son élan.

Cinémaniak.net
70%
. Cinémaniak
Cote: 3,5 coeurs

Les deux amis ou un attachant vaudeville parisien qui reprend amusé, Les Caprices de Marianne d'Alfred de Musset.

Cinéfilic
50%
Sami Gnaba
Cote: 2,5 étoiles

Sans totalement séduire, Les deux amis demeure néanmoins un premier long-métrage attachant et à voir !

La Presse
70%
Marc-André Lussier
Cote: 3,5 étoiles

Des situations plus burlesques s'intègrent à des scènes franchement plus dramatiques sans qu'en souffre le récit. Sur ce plan, Garrel manie plutôt habilement les ruptures de ton.

The Los Angeles Times
Robert Abele

Si la séduction l’emporte pourtant, c’est que le film trouve sa voie et son ton dans un principe de légèreté grave à laquelle il n’entend jamais déroger (...).

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.