Affiche du film Le tyran des fourmis
© Warner Bros. Canada

Le tyran des fourmis

Version en français
v.o.a. : The Ant Bully
v.f. : Le tyran des fourmis (IMAX 3D)
28 juillet 2006

Une fourmi parmi tant d'autres

Photo Par Karl Filion
Un film pas très drôle, pas très engageant pour les parents, parce bien trop prévisible et classique. Mais les enfants, eux, seront séduits.

Il y a chaque année une dizaine de films d'animation destinés directement aux enfants. Les Maison monstre, Bagnoles, Ère de glace et Nos voisins les hommes de cette année ont connu leur part de succès, d'autres sont attendus avant la fin de l'année et on voit déjà se dessiner le paysage de 2007.

Et si on apprécie habituellement l'intelligence de ces films, les double-sens qui font rire les parents, on oublie souvent que ce sont les enfants qui doivent apprécier. Et avec ce personnage principal si près d'eux, avec toutes ces couleurs et toutes ces aventures de haute-voltige, et tous ces personnages attachants, aucun doute que Le tyran des fourmis leur plaira.

Lucas Nickle n'a pas vraiment d'ami. En fait, il est plutôt le souffre-douleur d'un plus grand. Alors Lucas se venge sur le nid de fourmis de son jardin, et l'inonde pour faire passer sa frustration d'être si petit. Sauf que dans la colonie de fourmis, le sorcier Zoc prépare une potion qui va réduire la taille de Lucas à celle des fourmis, jusqu'à ce qu'il apprenne à être comme elles, à travailler en équipe...

On s'identifie immédiatement à ce personnage principal, pour peu qu'on ait cinq ans et qu'on veuille se distancer un peu de maman, et à cet âge-là on croira facilement à cette potion qui rétrécit. Sauf que pour les parents, c'est d'un ennui mortel.

Évidemment, il y a plusieurs leçons à tirer du Tyran des fourmis. Des leçons qui ennuieront vite les parents qui ont l'habitude de regarder des films avec leurs enfants à cause de l'évidente mécanique mise en place. C'est la même chose à chaque fois : d'abord on veut s'affranchir, on veut être indépendant, mais on se rend compte qu'on ne peut pas tout faire tout seul et qu'il nous faut l'aide de nos nouveaux copains, les premiers qu'on n'ait jamais, ici des fourmis, les premiers qui nous aiment pour ce qu'on est. Rien pour se distancer dans la masse de films pour enfants servis chaque année. Mais à chaque génération d'enfants ses classiques, on pourra répéter la formule infiniment il y aura toujours une récolte d'enfants pour qui ce sera la première fois.

Heureusement, diront les créateurs du Tyran des fourmis, parce qu'il n'y a rien pour se séparer du courant, pour faire autrement dans leur film. Conventionnel, enfantin et encore conventionnel. Mignon et charmant aussi, mais pas du tout marquant. On n'a pas du tout sous les yeux un classique, plutôt une peinture à numéros bien colorée, bien rythmée, pleine de savoir-faire mais qui n'arrive pas à faire sa place dans le monde surchargé des films d'animation pour enfants.
Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.