Le royaume des singes

Version en français
v.o.a. : Monkey Kingdom
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Doublé au Québec

Durée

1h21

Genre

Documentaire

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

17 avril 2015

Date de sortie du DVD

15 septembre 2015

Synopsis

Une ville abandonnée du Sri Lanka devient le royaume d'une société hiérarchisée de 50 macaques à toque. Le mâle alpha Raja domine son clan avec ses soeurs, s'appropriant la nourriture la plus alléchante. Au bal de l'échelle se trouve Maya, une femelle de huit ans qui n'ose pas s'émanciper pour aspirer à une vie meilleure. Lorsque Kumar, un mâle étranger et entreprenant commence à lui faire de l'oeil, c'est le début d'un temps nouveau. Une existence différente qui comprend des visites à l'extérieur du royaume et une lutte sans merci avec de farouches prédateurs.

Synopsis © Cinoche.com

Studio de production

  • Disneynature

Distributeur au Québec

  • Walt Disney Pictures Canada
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Médiafilm
Cote: 4 (Bon)

Les auteurs délaissent les explications scientifiques pointues au profit d'une narration enjouée, parfois simpliste cependant, livrée avec aplomb par Tina Fey.

Séquences
50%
Luc Chaput
Cote: 2 1/2 étoiles

Certains épisodes, comme la confrontation avec un varan du Bengale, cousin du dragon de Komodo, ou l’envol des termites réussissent à capter l’attention du spectateur qui en aura vu d’autres.

The Hollywood Reporter
Stephen Farber

Perhaps the most amusing touch of all comes at the very end, when the filmmakers offer thanks to the Democratic Socialist Republic of Sri Lanka.

Variety
Andrew Barker

Linfield and Fothergill offer footage that can be jaw-dropping in its detail and intimacy; the time-lapse photography of the changing landscape is phenomenal, and one sequence where the jungle comes alive with thousands of winged termites in flight is among the most distinctive the series has captured.

The Wrap
Inkoo Kang

Combined with Fey’s slightly sarcastic (and consistently funny) commentary throughout, the film’s refusal to simply rely on animal adorableness makes it feel like a marginally more mature outing from Disneynature.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.