Le bruit des glaçons

Version originale en français
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h24

Genre

Fantaisie dramatique

Origine

  • France

Date de sortie au Québec

22 avril 2011

Date de sortie du DVD

26 juillet 2011

Synopsis

Charles est un écrivain qui n'écrit plus rien depuis longtemps. Non, quand on boit comme lui, on n'a pas une seule seconde à soi, car on ne fait que boire, et boire encore. Sa femme est partie, son fils aussi, mais il lui reste au moins une jeune Russe qui tourne autour de lui, et Louisa, sa bonne. Et son cancer. Et lui, le cancer, qui est venu sonner un matin, il ne laisse aucun répit, il pourrit sa vie. Charles n'en peut plus, et compte bien trouver une façon de s'en débarrasser. Mais ce n'est pas facile, surtout quand on sait qu'il en a contre son cerveau.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Studio de production

  • Thelma Films
  • Manchester Films

Distributeur au Québec

  • Métropole Films Distribution
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
75%
François Lévesque
Cote: 3 (Très bon)

Si le dénouement n'apparaît pas tout à fait à la hauteur, l'ensemble n'en demeure pas moins imprévisible et vivifiant.

The Gazette
80%
Brendan Kelly
Cote: 4 out of five

Dujardin is great in a much more dramatic part than OSS 117, but Dupontel is the one you'll have the most difficulty forgetting. He's just a sparkplug as this motormouth, tell-it-like-it-is cancer.

La Presse
70%
Marc-André Lussier
Cote: 3,5 étoiles

L'humour y est noir, mais le propos lumineux. Pour improbable et troublant qu'il soit, Le bruit des glaçons révèle au bout du compte une profonde humanité. Blier nous aura bien eus.

Lecinema.ca
80%
Martin Gignac
Cote: 4 étoiles

Le bruit des glaçons est un grand délire, pas toujours au point, mais qui fait beaucoup rire dans sa façon d'instaurer un second degré qui ne peut que déconcerter. Si toutes les comédies pouvaient lui ressembler...

Voir
60%
Manon Dumais
Cote: 3 étoiles

Se promenant sans crier gare du fantastique au burlesque, en passant par le mélo et la romance, Bertrand Blier tient solidement les rênes et s'amuse à bousculer le spectateur.

Panorama-Cinéma
70%
Mathieu Li-Goyette
Cote: 7 - Très bien

Or, heureusement que le rire et le talent viendront tempérer cette avalanche de bons sentiments. Rigolo, Le bruit des glaçons l'est extrêmement. Talentueux, Blier sait l'être comme peu de metteurs en scène français.

Le Parisien
100%
Pierre Vavasseur
Cote: 5 étoiles

Le film trouve son équilibre dans une invention permanente et un mécanisme réjouissant de pure comédie. Porté par ses acteurs et chargé jusqu'à la gueule en bonheur de vivre, Le Bruit des glaçons signe le retour fracassant de l'énergumène Blier, dans la veine ébouriffante des « Valseuses ».

Libération
60%
Éric Loret
Cote: 3 étoiles

Le début va tambour battant, mais les répliques claquent un peu comme des balles à blanc, l’essentiel des quinze premières minutes étant déjà dans la bande-annonce.

Télérama
80%
Pierre Murat
Cote: 4 étoiles

Misanthrope, irrévérencieux, férocement drôle : le réalisateur divise, encore et toujours. Mais ni le temps, ni les critiques n'altèrent son goût pour la provocation. Dans Le Bruit des glaçons, son dernier film, qui sort aujourd'hui, mots et conventions continuent de valser.

Le Figaro
75%
Anthony Palou
Cote: 3 coeurs

Avec Le Bruit des glaçons, le cinéaste sulfureux signe un film optimiste et confronte deux comédiens, Jean Dujardin et Albert Dupontel, sur un sujet délicat : le cancer.

L'Express
60%
Christophe Carrière
Cote: 3 étoiles

Et, s'il y a la verve éblouissante de Blier, il y a également le poids de l'âge : efficace et humble dans sa mise en scène et plus porté vers l'espoir que vers le nihilisme d'antan. Mais sa philosophie de vie s'exprime avec impudence de bout en bout. Pas mort, Monsieur Blier. Juste mûr.

Le Nouvel Obs
80%
Pascal Mérigeau
Cote: 4 étoiles

Car, passé le cap de l'acceptation du personnage de Dupontel, on se dit que tout sonne faux, tout n'est prétexte qu'à des dialogues estampillés et parfois bien lourds, les acteurs manquent de naturel en donnant sans cesse l'impression de réciter du Blier. Ou l'on en rit, ou l'on se sent un peu mal à l'aise, ou les deux à la fois.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.