Affiche du film  La vie secrète de Walter Mitty
© 20th Century Fox

La vie secrète de Walter Mitty

Version en français
v.o.a. : The Secret Life of Walter Mitty
25 décembre 2013

La machine à rêves

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Ben Stiller a su prouver avec les années qu'il était bien plus qu'un acteur comique. Grâce à des performances dramatiques (Greenberg), mais aussi grâce à son travail derrière la caméra (Zoolander, Tropic Thunder). Il nous arrive aujourd'hui avec une oeuvre plus mature, joignant habilement comédie et drame, effets spéciaux et profond réalisme. Il est peut-être tôt pour comparer The Secret Life of Walter Mitty à Forrest Gump comme certains critiques américains ont osé le faire et comme la production s'est empressée de le placarder dans la publicité télé, mais il s'agit certainement d'un film formidable, qui se dissocie de la masse grâce à un humour fin et une trame narrative subtile et intelligente.

Comme la nouvelle éponyme qui a inspiré le long métrage The Secret Life of Walter Mitty a d'abord été publiée dans The New Yorker en 1939, on peut s'imaginer qu'il n'était pas question d'un homme qui fréquente un site de rencontre pour tenter de séduire une femme qui travaille avec lui. Mais cet ajout moderne permet à l'oeuvre de se positionner dans le XXIe siècle et au public de croire et de s'attacher à ce personnage timide qui n'a jamais osé quitter New York et explorer le monde comme il l'aurait, pourtant, toujours voulu. Le scénario a été construit intelligemment. Les moments de rêve, que le protagoniste appelle ses « absences », sont brillamment annexés à la trame narrative de manière à ce qu'il n'y ait aucune coupure ou impact sur le rythme global de l'oeuvre. La comédie dramatique ne contient aucune longueur et se laisse facilement apprivoiser.

Ben Stiller fait un travail impeccable tant devant que derrière la caméra. Son Walter Mitty est crédible et attachant. Le Walter du début du film est complètement différent de celui qu'on nous présente à la fin. Et ce n'est pas qu'une question d'allure. Oui, ses cheveux sont plus ébouriffés et il porte une barbe de quelques jours, mais sa posture, sa manière de s'exprimer, son regard, tout est différent. Il est rare de voir une métamorphose aussi complète et efficace dans le cinéma hollywoodien. Tout le processus de sa transformation d'homme ordinaire à homme accompli et fier s'avère également bien développé. Le changement n'est pas instantané, ni factice, il nous paraît vrai.

Bien qu'il s'agit d'une comédie dramatique, The Secret Life of Walter Mitty contient énormément d'effets spéciaux, et leur qualité n'a pas été délaissée elle non plus. La bagarre entre Walter et son nouveau patron dans les rues de New York est plutôt impressionnante, tout comme son ascension de l'Himalaya est inspirante. La musique n'a pas été négligée non plus. Les chansons qui forment la trame sonore (dont cette magnifique balade de Of Monsters and Men qu'on pouvait entendre dans la bande-annonce) enrichissent le film de nombreuses façons et stimulent le sentiment d'accomplissement et de dépassement qu'il tend à faire transparaître.

The Secret Life of Walter Mitty est un des meilleurs films de l'année, une oeuvre intelligente, accessible, vibrante. Au contraire de bien d'autres qui ont tenté le même exercice sans succès, le long métrage de Ben Stiller nous encourage à nous surpasser et à accomplir nos rêves, aussi déments soient-ils. Une chose bien noble pour un objet que l'on consomme, à la base, uniquement pour se divertir...

Partager sur : Twitter Facebook
Photo Elizabeth Lepage-Boily

Mes dernières critiques

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.