La théorie de l'univers

Version en français
v.o.a. : The Theory of Everything
v.o.a.s.-t.f. : La théorie de l'univers
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Doublé au Québec

Durée

2h03

Genre

Drame biographique

Origine

  • Grande-Bretagne

Sortie limitée à Montréal

14 novembre 2014

Sortie étendue

28 novembre 2014

Date de sortie du DVD

17 février 2015

Synopsis

Stephen Hawking et Jane Wilde se rencontrent alors qu'ils étudient à Cambridge. Peu de temps après leur premier rendez-vous, alors que Stephen n'a que 21 ans, les médecins lui diagnostiquent une grave dystrophie neuromusculaire qui fera ultimement de lui un impotent. Bien qu'il tente de convaincre Jane qu'il serait préférable qu'elle le quitte maintenant, la jeune femme décide de suivre son coeur et d'épauler Stephen dans l'épreuve. Alors que les docteurs lui prédisaient une très courte espérance de vie, Stephen a dépassé toutes les attentes et a mené une existence heureuse et méritoire, devenant l'un des physiciens théoriciens les plus célèbres au monde.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Studio de production

  • Working Title Films

Distributeur au Québec

  • Les Films Séville
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
24imag
60%
Helen Faradji
Cote: 4 (Bon)

Exaltant le génie d'Hawking, The Theory of Everything n'échappe pourtant pas aux pièges du "biopic" classique. 

La Presse
70%
Marc-André Lussier
Cote: 3 1/2 étoiles

Bien sûr, The Theory of Everything emprunte une forme très classique, très «qualité anglaise» pourrait-on dire, mais le propos, et surtout la dynamique entre ces deux êtres d'exception, emportent l'adhésion.

Voir
Valérie Thérien

The Theory of Everything est réussi dans l’ensemble. Bien dosé, il y a des touches d’humour aux bons moments et des passages très émouvants.

Canoë
80%
Jim Slotek
Cote: 4/5

Il pourrait bien s'agir des meilleures prestations de l'année en vue de la grande cérémonie des Oscars.

Volture
David Edelstein

Director Marsh is a gifted documentarian, but at this point, his dramatic technique is too shallow to get inside his characters' heads. The last scenes of the film are frankly lousy — and when the movie is called The Theory of Everything, you really want it to jell.

The Gazette
70%
Christy Lemire
Cote: 3 1/2 étoiles

But the film glosses over these extra-marital relationships and their resolution with little muss, fuss, or emotional distress. It tiptoes toward the fire and then scurries back. It's unfortunately an apt metaphor for the film as a whole. 

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.