La saga Twilight : Hésitation

Version en français
v.o.a. : The Twilight Saga: Eclipse
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Doublé au Québec

Durée

2h04

Genre

Drame fantastique

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

30 juin 2010

Date de sortie du DVD

4 décembre 2010

Synopsis

Depuis que la famille Cullen est de retour à Forks, Bella doit maintenant choisir entre son amour pour Edward et son amitié pour Jacob. Les choses deviennent encore plus compliquées lorsque la terrible vampire Victoria, qui désire prendre sa revanche sur Edward, revient en ville pour tenter de tuer Bella après avoir bâti une armée. Les loups-garous et les vampires, ennemis ancestraux, devront donc s'allier pour protéger la précieuse humaine contre de puissants opposants. Cachée dans les montagnes avec ses deux prétendants, Bella est aux prises avec de lourds dilemmes et l'affliction de son impuissance.

Synopsis © Cinoche.com

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
François Lévesque
Cote: 5 (Moyen)

Les interprètes déçoivent eux aussi. Kristen Stewart manque d'expressivité et Robert Pattinson apparaît un brin somnambule. Toutefois, c'est Taylor Lautner qui irrite le plus par son jeu horriblement faux.

USA Today
50%
Claudia Puig
Cote: ** (out of four)

The huge contingent of girls - and women with girlish fantasies - who liked the first two movies will doubtless enjoy Eclipse. But this third go-round won't make Twihard converts of the rest of us.

Lecinema.ca
60%
Martin Gignac
Cote: 3 étoiles

Sans doute qu'il est normal d'être perdu à l'adolescence, mais de là à englober la majorité des dialogues de phrases douteuses? Au moins l'humour se veut plus présent que dans le précédent volet, ce qui est toujours ça de pris.

Voir
40%
Manon Dumais
Cote: 2 étoiles

De fait, ce troisième volet ne fait que rabâcher platement les scènes d'amour et de jalousie des deux premiers (oh là là, les dialogues insignifiants et risibles!), alors que les scènes de combat ne sont guère spectaculaires et encore moins sanguinolentes.

The Gazette
50%
John Griffin
Cote: 2,5 étoiles

But enough of the endless, ultra-close-up moments of adolescent angst shared between them all in efforts to resolve their emotional conundrum. Both men adore Bella, though from Stewart's sullen one-note performance here it's hard to know why.

Ruefrontenac.com
50%
Maxime Demers
Cote: 2,5/5

Si les tribulations de notre triangle amoureux nous donnent plus souvent qu'autrement le goût de bâiller et que les dialogues sont toujours aussi prévisibles (et parfois risibles), les scènes d'action sont, ici, nettement plus réussies que dans les deux premiers films. Les séquences de bagarres entre les nouveaux vampires et les Cullen et les loups-garous sont joliment chorégraphiées, tout comme les scènes de poursuites dans la forêt.

La Presse
60%
Sonia Sarfati
Cote: 3 étoiles

David Slade a su, chaque fois qu'il en a eu l'occasion, donner du nerf à cette histoire où beaucoup (trop) de choses passent par les dialogues. La scène d'ouverture, où un adolescent est attaqué par une «ombre» que l'on devine être Victoria, laisse d'ailleurs présager un long métrage plus sombre que les précédents.

Cinema Blend
60%
Josh Tyler
Cote: 3 étoiles

Twilight: Eclipse works well enough, but what are we watching? It's really just an endless conversation about an immature, moody, generally unlikable, teenage girl's feelings. In a world without money to be made, maybe that wouldn't have deserved three full movies. Please Bella, grow up.

Cinema Blend
70%
Katey Rich
Cote: 3,5 étoiles

It's not that the directors should have made fun of Stephenie Meyer's source material or discounted fan passion for the books, but at some point someone needed to acknowledge that this is a story about hormonal teenagers with superpowers, and maybe it could be romantic and a little funny at the same time.

Variety
Paul Debruge

Eclipse feels the most cinematic of the series so far, taking scenes out of the lunchroom and Swan house as much as possible. Slade shares Hardwicke's aesthetic of using dramatic aerial photography to give the otherwise intimate tale a more epic sweep, and expands on it by repeatedly lining up the various clans like the subjects of a Vanity Fair cover.

The Los Angeles Times
Betsey Sharkey

But just when you think everything is going to come apart at the seams, someone remembers the money shot, and the screen fills with those fine-boned faces of Edward and Bella, the music soars and, gulp, they … tune in next time kids, this soap opera's a long way from over.

The New York Times
A. O. Scott

If there is a bit more humor on display here - some of it evidence that an element of self-conscious self-mockery is sneaking into the franchise - there is also more violence, and, true to the film's title, a deeper intimation of darkness. What there isn't, as usual, is much in the way of good acting, with the decisive and impressive exception of Ms. Stewart, who can carry a close-up about as well as anyone in movies today.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.