La Run

Version originale en français
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.
Film Québécois

Durée

1h44

Genre

Chronique de milieu

Origine

  • Québec

Date de sortie au Québec

26 août 2011

Synopsis

La run raconte l'histoire d'un jeune homme qui, pour rembourser les dettes de jeu de son père dans un temps record, s'engage - s'enfonce - dans la distribution de drogues.

Réalisateur

Producteurs

Studio de production

  • Les Productions Fuica

Distributeur au Québec

  • K-Films Amérique
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Helen Faradji
Cote: 5 (Moyen)

Jason Roy Léveillée joue l'innocent aux mains sales avec conviction, tandis qu'à ses côtés, Marc Beaupré et Nicolas Canuel font preuve de présence et de charisme. Mais Pierre-Luc Brillant les éclipse tous, avec une performance aussi terrifiante que surprenante dans le rôle du rival du héros.

La Presse
50%
Marc-André Lussier
Cote: 2,5 étoiles

Les effets de mise en scène sont souvent redondants, martelés par une trame musicale parfois trop insistante. Le récit transcende rarement l'anecdote. Et ne parvient pas vraiment à atteindre une dimension plus profonde.

Le Soleil
60%
Normand Provencher
Cote: 3 étoiles

Le montage et la construction du film connaissent parfois des ratés. On se serait aussi passé du petit discours moralisateur de la fin qui n'apporte strictement rien. Ceci dit, on aurait bien aimé voir le résultat final avec un budget deux ou trois fois plus important.

Lecinema.ca
40%
Martin Gignac
Cote: 2 étoiles

Un film urbain au fort potentiel dramatique qui est ampoulé par une réalisation survitaminée, de sévères répétitions et des dialogues rudimentaires. Inégal.

Voir
60%
Manon Dumais
Cote: 3 étoiles

De fait, s'il s'agit bien là d'une production indépendante au budget dérisoire, le talent et la débrouillardise sont au rendez-vous.

The Gazette
40%
Brendan Kelly
Cote: 2 out of five

It's great to see the Fuica brothers making movies without any cash from the public film agencies - and it's also commendable that they steer well clear of the usual drug-thriller turf. But this flick would have worked way better if they'd gone deeper into the lives of Guillaume and Manu and gone lighter on the social commentary.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.