La régate

Version originale en français
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.

Durée

1h31

Genre

Drame

Origine

  • Belgique
  • Luxembourg
  • France

Date de sortie au Québec

25 mars 2011

Date de sortie du DVD

17 mai 2011

Synopsis

Alexandre a 15 ans et il vient d'un milieu modeste. Son père Thierry l'élève seul dans un climat de violence. Pour s'aérer l'esprit, l'adolescent fait de l'aviron. Il était même un des meilleurs de sa classe avant qu'un accident ne l'oblige à se retirer pendant plusieurs semaines. Son retour ne se fait pas sans heurts auprès de son entraîneur Sergi. Alexandre a beaucoup de talent, mais il devra apprendre la discipline et le travail d'équipe. Difficile de se concentrer dans une atmosphère tendue où la figure paternelle semble tout faire pour lui mettre des bâtons dans les roues.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Artémis Productions
  • Liaison Cinématographique

Distributeur au Québec

  • Axia Films
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Martin Bilodeau
Cote: 4 (Bon)

Cette histoire anti-romanesque abordant sans complaisance l'amour-haine entre un père et son fils se décline dans une palette d'hiver illustrant avec finesse les états d'âme du jeune héros, dont Joffrey Verbruggen, par son jeu intériorisé, communique l'enfermement.

Lecinema.ca
60%
Martin Gignac
Cote: 3 étoiles

Film d'atmosphère qui possède beaucoup de caractère, La régate ne part pas en vrille pour manquer de souffle avant la fin. Au contraire il prend son temps pour atteindre sa vitesse de croisière, arrivant à éprouver le spectateur par les souffrances qui atteignent son personnage principal. Un portrait nuancé d'une jeunesse sur un fil de fer dont le statu quo est tout sauf envisageable.

Voir
60%
Manon Dumais
Cote: 3 étoiles

Morne, brut, lent, d'un réalisme troublant, ce drame rebute plus qu'il n'émeut malgré la justesse des dialogues, le talent et la conviction des acteurs, le jeune Verbruggen en tête.

Le Monde
75%
Jacques Mandelbaum
Cote: À voir

Le réalisme, le refus du romanesque et de la psychologie, sont ici garants de la réussite du film.

L'Express
60%
Éric Libiot
Cote: 3 étoiles

Bellefroid possède un regard d'entomologiste davantage que de voyeur. Et ce qui pourrait virer à de la froideur est nourri par une interprétation en chair et en os, au premier rang de laquelle le toujours excellent Thierry Hancisse en père frappeur.

Le Nouvel Obs
50%
Lucie Calet
Cote: ** (sur quatre)

Le film, où la nature lutte contre l'enfermement et où la lumière a raison de la noirceur, séduit par sa maturité et sa pudeur.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.