La Rafle

Version originale en français
v.o.f.s.-t.a. : The Round Up
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h55

Genre

Drame historique

Origine

  • France
  • Allemagne
  • Hongrie

Date de sortie au Québec

17 décembre 2010

Date de sortie du DVD

7 juin 2011

Synopsis

En ce matin du 16 juillet 1942, 13 000 Parisiens d'origine juive sont faits prisonniers par les Nazis et sont envoyés au Vélodrome d'hiver. Grâce aux collaborateurs du gouvernement Vichy, ces hommes, femmes et enfants sont éventuellement dispersés dans des camps de détentions français, puis acheminés vers divers camps d'extermination allemands d'où ils ne reviendront jamais. Le Dr. David Sheimbaum sait pertinemment bien qu'il ne pourra bientôt plus aider les autres, tout comme Schmuel Weismann, un père de famille, qui regrette de n'avoir pas su préserver sa famille de cette purge. Mais comment aurait-il pu savoir? Comment peut-on prévoir une telle chose?

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Studio de production

  • Gaumont
  • TF1 Films Productions
  • France 3 Cinéma
  • Légende Films

Distributeur au Québec

  • Les Films Séville
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Médiafilm
Cote: 5 (Moyen)

Cette lourde chronique prend la forme d'un luxueux téléfilm pétri de bonnes intentions.

Lecinema.ca
40%
Martin Gignac
Cote: 2 étoiles

À l'image de son précédent et très quelconque Animal, la mise en scène de Roselyne Bosch manque singulièrement de mordant, de passion. Comme si un film qui se déroule à cette époque se devait nécessairement d'être académique et lisse dans son montage routinier.

Voir
40%
Guillaume Fournier
Cote: 2 étoiles

Malheureusement, le film ne se remet jamais de cette seconde propension, les excès de stylisation agissant ici comme béquille à un scénario véritablement déficient.

The Gazette
60%
Jeff Heinrich
Cote: 3 out of five

Imagine my disappointment, then, when I found myself strangely unmoved by what I saw on screen. For such a big-budget, star-studded “untold story” to be so predictable and derivative - even boring - was not only a real letdown, it was shocking.

La Presse
60%
André Duchesne
Cote: 3 étoiles

Sans casser la baraque sur le plan du scénario, le film nous propose une mise en scène tout en contextes, où le spectateur est à même de comprendre quel climat régnait à Paris avant comme après les événements.

Le Figaro
60%
Olivier Delcroix
Cote: 3 coeurs

Portée par l'interprétation tendue et déchirante de Mélanie Laurent, La Rafle fait ressurgir un pan peu glorieux du passé de la France sous l'Occupation, mais est magnifié par le courage de ceux que l'on nommera les « Justes ».

L'Express
Éric Libiot

Et La Rafle, sans âme ni passion, film ni réussi ni polémique, produit l'effet inverse de celui désiré : il se regarde d'un oeil sec. L'indifférence, au cinéma, est la pire des horreurs.

Le Point
François-Guillaume Lorrain

L'intérêt de cette fresque, au-delà d'un évident devoir de mémoire, est son travail documentaire : beaucoup d'histoires vraies, presque toujours racontées avec exactitude.

Télérama
Cécile Mury

Rose Bosch, elle, oscille entre image d'Epinal et réquisitoire : mélange maladroit, voire impossible. Du Vél d'Hiv au camp de transit de Beaune-la-Rolande, les séquences tire-larmes, surjouées et lénifiantes se succèdent.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.