La princesse de Montpensier

Version originale en français
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

2h19

Genre

Drame d'époque

Origine

  • France
  • Allemagne

Date de sortie au Québec

29 avril 2011

Date de sortie du DVD

9 août 2011

Synopsis

En 1567, en pleine guerre religieuse entre catholiques et huguenots, la jeune Marie de Mézières est forcée d'épouser le prince Philippe de Montpensier, alors qu'elle est amoureuse du duc de Guise. Cachée par son mari au château de Champigny, la jeune femme est éduquée par le comte François de Chabannes, ancien combattant et ancien précepteur de Philippe qui tombe aussi amoureux d'elle. Elle réfrène sa passion pour le duc à travers ses responsabilités d'épouse. Convoquée à Paris à la cour du roi, elle retrouve son mari, le duc de Guise et le duc d'Anjou, qui s'est aussi entiché d'elle, ce qui déclenchera un tourbillon de sentiments contradictoires.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • StudioCanal
  • France 2 Cinéma
  • France 3 Cinéma
  • Pandora Filmproduktion
  • Canal +

Distributeur au Québec

  • Axia Films
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Helen Faradji
Cote: 4 (Bon)

Grand spectacle populaire autant que fine observation des ravages passionnels, La princesse de Montpensier, victime de sa trop grande ambition, souffre de redites et de longueurs.

La Presse
60%
Marc-André Lussier
Cote: 3 étoiles

Visiblement très soigné dans tous ses aspects, le drame historique que propose Tavernier reste néanmoins en retrait d'une intrigue pourtant riche et fleurant même bon les envolées romanesques.

Lecinema.ca
60%
Helen Faradji
Cote: 3 étoiles

Le compte est bon, donc? Pas tout à fait. Car cette pauvre Princesse a tout de même deux ennemis difficiles à abattre. D'abord, les nombreuses longueurs et redites de son récit souvent trop ambitieux pour son propre bien. Ensuite, l'interprétation de ses acteurs, pas tous au même niveau.

Voir
60%
Manon Dumais
Cote: 3 étoiles

Devant ce film en costumes consensuel mais fort soigné de Bertrand Tavernier, on peine à croire qu'une jeune fille de bonne famille fut l'objet de tant de passions en pleine guerre de religion sous Charles IX.

Ruefrontenac.com
70%
Philippe Rezzonico
Cote: 3,5/5

Au final, Tavernier n'aura pas été très inventif en dépit de quelques magnifiques travellings en extérieur et contrechamps, mais il a su mettre son immense talent au service d'une histoire dont la résonance est contemporaine.

Panorama-Cinéma
70%
Mathieu Li-Goyette
Cote: 7 - Très bien

Sorte de Christophe Honoré avec moins de froufrous et plus de dentelle, La princesse de Montpensier a de quoi rendre au genre ses lettres de noblesse. Tavernier, cinéaste des plus polyvalents et fin connaisseur en la matière n'a visiblement pas cessé de renouveler un certain cinéma qu'il affectionne particulièrement.

The Gazette
70%
T'Cha Dunlevy
Cote: 3.5 out of five

Special mention goes to the thick-of-the action battle scenes, imbued with a thrilling sense of chaos; and to the skilful way Tavernier wraps up his tale without relying on easy answers. It all combines to make La Princesse de Montpensier an enjoyable and intelligent film that rises above the clichés of its genre.

Le Nouvel Obs
50%
Lucie Calet
Cote: 2 étoiles (sur 4)

Le réalisateur enrôle une pléiade de jeunes acteurs – la bonne idée du film –, traite l’histoire sans gourme, c’est-à-dire en y injectant ce qu’il faut de modernité, filme au corps à corps les champs de bataille ou les appétits nus et tient le pari de conjuguer l’épique et le lyrisme.

Le Parisien
75%
Marie Sauvion
Cote: 3 étoiles

La beauté des images, des costumes, le plaisir d'un romanesque dépoussiéré, d'une troupe d'acteurs inspirée, de seconds rôles épatants ah, Magnan et Vuillermoz !, tout cela concourt à faire de La Princesse de Montpensier un film ambitieux et poignant.

Le Figaro
75%
Emmanuèle Frois
Cote: 3 coeurs

Scènes de batailles rythmées par de sombres et violents corps-à-corps. Le tout emporté par la jeunesse flamboyante de ses interprètes. Grâce à Tavernier, Madame de La Fayette s'est refait une santé. Superbe.

Le Monde
Thomas Sotinel

L'assemblage est baroque, souvent instable, mais porté par ce qui fit justement le malheur de la princesse : le désir.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.