Là où Atilla passe

Version originale en français
v.o.f.s.-t.a. : Là où Atilla passe
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Film Québécois

Durée

1h30

Genre

Drame psychologique

Origine

  • Québec

Date de sortie au Québec

29 janvier 2016

Date de sortie du DVD

17 mai 2016

Synopsis

Atilla est un jeune homme de vingt ans d'origine turque qui habite avec ses parents adoptifs québécois. Ces derniers l'obligent à voir un psychologue pour régler ses problèmes de comportements. Ne sachant pas quoi faire de sa vie, il travaille dans un restaurant tout en se mettant parfois dans le pétrin avec ses amis. Devant l'éclatement de la cellule familiale, Atilla se rapproche d'un collègue de travail et il fait la connaissance d'Asya, une étudiante turque de passage au Québec. Des amitiés nouvelles et une romance naissante qui le pousseront à voir d'une autre façon ses origines et son passé.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Studio de production

  • Karaman Production

Distributeur au Québec

  • K-Films Amérique
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Martin Bilodeau
Cote: (5) Moyen

Des idées mal exprimées, des intentions inabouties et un climat d'apathie profonde pèsent comme une chape de plomb sur ce second long métrage d'Onur Karaman.

Séquences
60%
Élie Castiel
Cote: 3 étoiles

Ces idées de résistance sont peut-être bonnes et multiples, mais bien loin de réconcilier l'ici et l'ailleurs, Karaman préférant le repli sur soi ou encore mieux la fuite.

Cinéfilic
50%
Jean-Marie Lanlo
Cote: 2,5 étoiles

Pourtant, il nous n'avons pas envie de dire trop de mal de ce petit film tant il dégage un charme particulièrement réjouissant. Il nous reste donc à espérer qu'Onur Karaman continue son évolution en faisant encore fructifier ses qualités, et en continuant à limiter ses défauts.

Cinémaniak.net
50%
. Cinémaniak
Cote: 2,5 étoiles

Autant d'idées de scénario qui, sur le papier, sont de gros points positifs… mais qui peinent malheureusement à exister dans le produit final. C'est fort dommage d'autant que le réalisateur semble avoir appris de ses erreurs de La ferme des humains qui usaient trop de technique.

Le Soleil
70%
Éric Moreault
Cote: 3,5 étoiles

Là où Atilla passe est un film très humain, porteur d'espoir, bien interprété et réalisé avec brio.

La Presse
60%
Chantal Guy
Cote: 3 étoiles

Une douloureuse mélancolie traverse Là où Atilla passe..., deuxième film d'Onur Karaman qui nous avait donné La ferme des humains en 2013. Et ça se passe surtout dans les yeux d'Atilla (émouvant Émile Schneider), un jeune homme un peu à la dérive, hanté par la rupture brutale d'avec ses origines.

Agence QMI
70%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 3,5 étoiles

Plus que de solitude, d'isolement ou d'aliénation, Onur Karaman parle d'abord d'ouverture, et c'est ce cheminement, effectué avec beaucoup de douceur, qui fascine. 

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.