Affiche du film La momie : La tombe de l'Empereur Dragon
© Universal Pictures

La momie : La tombe de l'Empereur Dragon

Version en français
v.o.a. : The Mummy: Tomb of the Dragon Emperor
31 juillet 2008

Un film d'exception

Photo Par Karl Filion
Il y a très peu de films comme La momie : La tombe de l'Empereur Dragon. On aimerait qu'il n'y en ait qu'un par année, franchement, mais nos prières sont rarement exaucées. En attendant le prochain, disons seulement que ce troisième film d'une franchise ultra-lucrative est le film le plus bête, ridicule et insultant de l'année. C'est une chose de prétendre vouloir servir un film d'action estival avec des effets spéciaux (ici régulièrement ratés) et des cascades, mais c'est une toute autre chose de prendre toute une salle de spectateurs pour une belle bande d'imbéciles en négligeant toute logique.

Rick et Evelyn O'Connell essaient de mener une vie normale en Angleterre, mais l'appel de l'aventure est fort. Pendant que leur fils Alex déterre une momie chinoise vieille de plusieurs siècles, ils se rendent en Chine et sont malgré eux impliqués dans l'éveil de ce dangereux dictateur qui veut prendre le contrôle du monde (subtilité diplomatique 101). Pour l'arrêter, ils devront reprendre du service... ah oui! et appeler des yétis à la rescousse.

C'est simple, toutes les scènes sont mauvaises. Lorsqu'il ne s'agit pas d'une erreur flagrante de logique digne d'un enfant de pré-maternelle, c'est un humour douteux avec une vache dans un avion qui fait imploser ce que certains osent appeler un film. C'est plutôt une insulte à l'intelligence où tous les dangers imaginés par les scénaristes (et qui a priori ne semblent pas avoir de solution) n'en ont effectivement pas. Que faire alors? Inventer des créatures des neiges en stand-by éternel ou un puit de l'immortalité (ce qui est assez contraignant aussi, alors il faut inventer un vieux maléfice qui brise le mauvais sort... un peu plus et on sacrifie des vierges à la pleine lune). Au lieu des souffles courts et des interjections « Oh! » et « Ah! » d'émerveillement qu'on devrait entendre dans la salle, ce sont les « mais ils ont osé? » qui s'enchaînent parmi les spectateurs dépités par tant d'imbécillités.

Étonnant aussi de voir que des Chinois cachés dans une grotte depuis 2 000 ans parlent un anglais impeccable (ce qui est plus étonnant encore : que personne, en 2008, ne se rende compte de l'immense bêtise qu'il faut pour penser que sur le point de mourir, un Chinois parlera à un autre Chinois en anglais...). Et depuis quand la neige tombe en rochers lors d'une avalanche? On aurait dû le savoir lors du tournage, qui s'est déroulé à Montréal l'été dernier...

La momie : La tombe de l'Empereur Dragon est une farce du début à la fin. Les comédiens ne font rien pour aider, avec des interprétation qui frôlent le cabotinage à tout instant. L'humour douteux et l'histoire d'amour quétaine qui ne convaincra personne (il n'y a qu'au cinéma qu'on tombe amoureux au point d'abandonner son immortalité en moins de quinze secondes). Un film stupide, qui laissera les plus susceptibles furieux de s'être fait à nouveau prendre au piège d'un cinéma hollywoodien d'incompétents. Consolons-nous en nous disant que des films comme ça sont encore des cas d'exception.
Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.