La maison des ombres

Version en français
v.o.a. : The Awakening
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.

Durée

1h47

Genre

Suspense occulte

Origine

  • Grande-Bretagne

Date de sortie au Québec

17 août 2012

Date de sortie du DVD

26 mars 2013

Synopsis

Depuis la fin de la Première Guerre mondiale, les gens voient de plus en plus de fantômes. Florence est une experte pour expliquer ces phénomènes qui tiennent généralement de la supercherie. Ses convictions risquent d'être ébranlées lorsque Robert lui demande son aide. Un collège de jeunes garçons serait hanté par l'esprit d'un de ses élèves décédés. Lorsque Florence se rend sur place, elle découvre un lieu lugubre et mélancolique. Autant les adultes que les enfants sont suspects, et son propre comportement change du tout au tout. Pour comprendre ce qui lui arrive, elle devra replonger dans les méandres de son passé.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Studio de production

  • StudioCanal
  • BBC Films
  • Creative Scotland
  • Lipsync Productions
  • Origin Pictures
  • Eagle Pictures
  • Scottish Screen

Distributeur au Québec

  • Les Films Séville
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
François Lévesque
Cote: 4 (Bon)

La réalisation élégante, la photographie soignée et la reconstitution d'époque convaincante composent les principaux atouts de cette production somptueuse.

La Presse
60%
Philippe Renaud
Cote: 3 étoiles

The Awakening, premier long métrage du réalisateur britannique Nick Murphy, tombe dans cette catégorie d'histoires de fantômes campées à une autre époque dont on ne se lasse jamais.

Canoë
70%
Liz Braun
Cote: 3,5 étoiles

Une histoire envoûtante, magnifique à regarder, racontée avec toute l'atmosphère qu'il faut. Le scénariste et réalisateur Nick Murphy, connu pour ses séries télévisées et ses documentaires, effectue un mémorable virage avec ce premier long métrage.

The New York Times
Stephen Holden

Most of the supernatural sightings are flickers at the corners of the screen, so that at certain moments watching the movie feels like taking an eye exam. You see it, then you don't. But the film is not especially scary, and even its boo! moments lack a visceral shock.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.