La jalousie

Version originale en français
En attente de classement

Durée

1h17

Genre

Drame

Origine

  • France
  • Allemagne

Date de sortie au Québec

11 avril 2014

Synopsis

Louis est en couple avec Clotilde et ils ont une petite fille de 8 ans nommée Charlotte. Un jour, Louis quitte Clotilde pour Claudia, une actrice, comme lui. Louis joue au théâtre, mais pas elle, qui reste seule toute la journée dans leur modeste appartement parisien. Elle craint à tout instant le départ de son bien-aimé. Un jour, elle rencontre un architecte qui lui propose du travail, et soudain, c'est Louis qui craint que Claudia le quitte. Cette dernière a d'ailleurs une vision très libre de leur couple, et elle aime bien avoir ses secrets.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Producteurs

Studio de production

  • SBS Productions

Distributeur au Québec

  • Funfilm Distribution

Liens

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Helen Faradji
Cote: 4 (Bon)

Mais si certaines de ces vignettes, très tendres, frôlent le sublime, d'autres paraissent plus empruntées et artificielles, notamment en raison de l'interprétation figée et poseuse d'Anna Mouglalis.

La Presse
70%
Marc-André Lussier
Cote: 3,5 étoiles

Comme le film emprunte principalement le point de vue du personnage masculin, Louis Garrel est particulièrement bien mis en valeur. Avec une grande économie de moyens, l'acteur parvient à évoquer parfaitement le tourment intérieur d'un homme ayant à composer avec la douleur du sentiment amoureux. Anna Mouglalis, qui n'a jamais été aussi bien filmée, offre aussi une composition vibrante, tout en finesse et en subtilité.

Cinéfilic
Jean-Marie Lanlo
Cote: Très bon

Avec La jalousie, Philippe Garrel nous livre un film qui pourrait être un film de famille, un film de souvenirs, un nouvel autoportrait. Il est en réalité bien plus que ça.

Panorama-Cinéma
80%
Alexandre Fontaine Rousseau
Cote: 8 - Excellent

En somme, le cinéma s'efface pour mieux resplendir. Lumineuse, la jeune Olga Mishtein fait respirer le film par sa simple présence, le sort de ces petits appartements restreints où il risquait de suffoquer.

Agence QMI
70%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 3,5/5

Malgré des scènes superbes - osons donc le mot « sublimes » -, La jalousie est un exercice parfois trop torturé pour qu'on puisse réellement s'attacher aux personnages.

24imag
Marie-Claude Loiselle
Cote: 24 images recommande

La calme assurance des plans et de leurs enchaînements, mais surtout le regard amoureux du cinéaste, plein d'une tendresse infinie à l'égard de ceux qu'il filme viennent comme supporter des êtres d'une fragilité extrême, nus face à un monde qui n'a que faire d'eux.

Le Nouvel Obs
67%
Sophie Grassin
Cote: 2 coeurs

Porteuse des obsessions garréliennes sur l'art, la douleur et la beauté d'aimer, la paternité, et ancrée dans un Paris hivernal où, comme d'habitude, les protagonistes semblent seuls au monde, La Jalousie offre à Anna Mouglalis ce qui est de loin son meilleur rôle.

The Los Angeles Times
67%
Robert Abele
Cote: 2 étoiles (Beaucoup)

La grande qualité de cette histoire, traversée par un personnage d'enfant qui est l'axe de tout, c'est sa justesse. Rien n'est détourné, excusé, enjolivé.

Télérama
Jacques Morice

En épousant le point de vue du personnage masculin, le film donne l'occasion à Louis Garrel d'être particulièrement touchant. On ne l'a jamais vu ainsi, aussi présent, dans un film de son père.

Le Monde
Jacques Mandelbaum

On rangera La Jalousie dans la catégorie la plus aimable. Un bijou d'une heure dix-sept, tourné autour d'un propos modeste, mais de forte amplitude.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.