La grande boucle

Version originale en français
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h37

Genre

Comédie

Origine

  • France

Date de sortie au Québec

6 septembre 2013

Synopsis

François aurait aimé faire le Tour de France, mais il n'a pas le talent des champions. Récemment au chômage et en froid avec sa femme qui est partie en vacances avec son fils adolescent, il décide d'exaucer son souhait : participer à la fameuse compétition de cyclisme avec un jour d'avance sur les professionnels. Ce qui débute comme un voyage de rêve se complique lorsqu'une de ses connaissances lui trouve des commanditaires et expose médiatiquement sa quête au grand jour. Peu à peu, les journalistes n'en ont que pour lui, au grand dam du favori qui est friand des caméras.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Fidélité Films
  • Bago Films

Distributeur au Québec

  • Métropole Films Distribution
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Médiafilm
Cote: 5 (Moyen)

Hommage aux valeurs du cyclisme, dénonciation en filigrane des travers du Tour de France, cette production pâtit d'une intrigue pétrie de clichés et d'une mise en scène sans imagination.

La Presse
50%
Alain De Repentigny
Cote: 2,5 étoiles

La grande boucle aurait pu être un feel-good movie et il y parvient presque par moments. Mais ses ficelles sont trop grosses pour qu'on y adhère.

Voir
50%
André Péloquin
Cote: 2,5 étoiles

Au final, La grande boucle demeure tout de même une comédie poids plume mais sympathique et qui devrait autant plaire aux amateurs du Tour de France (plusieurs champions y apparaissent d'ailleurs) qu'aux cinéphiles ayant la rigolade légère.

Agence QMI
40%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 2 sur 5

La grande boucle n'est pas sans ressembler à Hot Dog: potentiel des acteurs mal exploité, scénario vide et humour inexistant.

Télérama
Jacques Morice

Scénario indigent (écrit à quatre, pourtant !), racolage à tous les étages, autopromotion du groupe Amaury (organisateur du Tour) : cela faisait longtemps qu'on n'avait pas vu une grosse machine aussi grossière. De quoi dégoûter de la petite reine.

Le Nouvel Obs
67%
Jean-Philippe Guerand
Cote: 2 coeurs

Le film atteint toutefois ses limites en raison même de sa construction, étape après étape. Nul doute qu'il ravira les aficionados qui se massent sur les bas-côtés et restent cramponnés à leur radio ou à leur téléviseur pour suivre les forçats du bitume.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.