La dernière fugue

Version originale en français
v.o.f.s.-t.a. : The Last Escape
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Film Québécois

Durée

1h30

Genre

Drame

Origine

  • Québec
  • Luxembourg

Date de sortie au Québec

26 février 2010

Date de sortie du DVD

22 juin 2010

Synopsis

Toute la famille Lévesque est réunie dans la maison familiale pour le souper de Noël. Un sujet occupe toutes les conversations : l'état avancé de la maladie de Parkinson qui accable le patriarche, dont la qualité de vie a grandement diminué. Au milieu des disputes et des avis divergents, André, son fils ainé, et Sam, son petit-fils, envisagent d'abréger ses souffrances afin de le délivrer et de lui permettre de profiter encore un peu de la vie. De vieux souvenirs d'enfance et l'amour inconditionnel de sa femme viendront agrémenter ses derniers moments.

Synopsis © Cinoche.com

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Martin Bilodeau
Cote: 5 (Moyen)

Le scénario de Courtemanche est certainement en cause : son récit mou et verbomoteur est paradoxalement avare d'informations pertinentes sur les motivations profondes des personnages. Les théâtrales scènes de repas en famille, à cet égard, sonnent faux et appuyé.

Lecinema.ca
40%
Martin Gignac
Cote: 2 étoiles

Pourtant, rapidement, ce n'est pas l'essence du drame qui émane, mais plutôt celui du rire, de l'absurde. Ces gens campés par de très bons acteurs (Marie-France Lambert, Benoit Gouin, etc.) sont des stéréotypes démonstratifs, des personnages presque issus du théâtre, rappelant Feydeau mais également Tchekhov.

Voir
50%
Manon Dumais
Cote: 2,5 étoiles

Très fidèle à l'esprit du roman de Gil Courtemanche, où André est sans cesse rattrapé par ses souvenirs d'enfance, La Dernière Fugue croule sous les flash-back à répétition. Bien que ceux-ci nous libèrent momentanément des propos hargneux de cette famille irascible - où est donc le regard tendre que la cinéaste pose habituellement sur ses personnages? -, ils ne font que freiner l'élan narratif.

La Presse
60%
Aleksi K. Lepage
Cote: 3 étoiles

Pool, intelligente, ici cinéaste « populaire » au sens le plus noble du terme, a pondu, à partir du roman de Courtemanche une oeuvre cinématographique unique, très proche du théâtre : dialogues magnifiques et admirablement rendus par des acteurs dirigés par une véritable artiste qui connaît la technique.

The Gazette
50%
Brendan Kelly
Cote: 2,5 étoiles

There are some great performances, starting with veteran thespian Godin as a man looking on in horror as he loses control of his body. He's able to convey a remarkable amount even though his role has him speaking with great difficulty. Lachapelle, as his wife, is a powerhouse of quiet strength, and Schneider is memorable as the rebellious teen with a deep connection to his grandfather.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.