Affiche américaine du film The Cave
© Sony Pictures

La caverne

Version en français
v.o.a. : The Cave
31 août 2005

La cave et la bête

Photo Par Karl Filion
Un film qui s'avère rapidement un festival d'improbabilités toutes plus accablantes les unes que les autres, sans compter les faiblesses de la réalisation et des acteurs. Vraiment, un supplice à regarder. Sans intérêt.

Une équipe de scientifique se rend dans un réseau de grottes souterraines pour étudier ce qui pourrait bien être un écosystème unique au monde, qui aurait évolué dans un endroit encore inexploré par l'homme. Sauf que bien vite, leur expédition tournera au massacre, car des créatures volantes et sanguinaires habitent aussi ces lieux.

Le réalisateur Bruce Hunt signe ici sa première réalisation, un film d'action qui se prétend intriguant. Un film qui n'a rien pour lui, de la réalisation à ses acteurs, mais en particulier un scénario ridicule, grotesque et aberrant qui prend vraiment les spectateurs pour des « caves ».

Parce que dans La caverne, il est tout à fait possible de se parler sous l'eau, même si on a dans la bouche un équipement de plongée, il suffit également de plonger la main dans l'eau quelques secondes pour y trouver quelque chose de pertinent. Il faudra également trouver deux prétextes pour que les deux jolies filles de l'expédition se dénudent un peu (on ne peut pas les tuer sinon). On peut sauter d'une paroi à une autre sans se briser les jambes et un village paisible est soudainement bourré de gens lorsqu'il s'agit de perdre quelqu'un dans la foule. Vraiment, un festival d'improbabilité toutes plus accablantes les unes que les autres, où les personnages prennent des décisions stupides et où les dialogues sont particulièrement ridicules et insignifiants.

Le scénario essaie ensuite de se rendre intéressant en installant de vieilles rancunes et des disputes dans l'équipe, toutes des pistes qui tombent vite à plat à cause de leur impertinence. Les personnages tentent de sortir de cette stupide caverne sans utiliser leur logique, en prenant même d'improbables décisions qui les mettent d'autant plus en danger. Il faudra un coup de chance pour s'échapper enfin de cette « caverne de l'enfer ». Dommage, parce qu'il aurait aussi fallu au spectateur un coup de chance (une panne d'électricité ou une bobine défectueuse) pour ne jamais y entrer.

La réalisation de Bruce Hunt est limitée et peu inventive. Les scènes sous l'eau ont peut-être un intérêt, vite gâché cependant par ce qui s'y passe. Le réalisateur rate une belle occasion d'utiliser la lumière d'un endroit comme une caverne souterraine à son avantage, préférant suivre ses personnages dans leurs mésaventures banales en les peignant grossièrement.

Les scènes d'action sont interchangeables, la personne impliquée pourrait être n'importe qui, il s'agit seulement d'éliminer régulièrement quelqu'un pour éviter que les spectateurs ne s'endorment. D'ailleurs, la musique trop appuyée, qui rappelle Jaws en plus, annonce plusieurs minutes d'avance le danger qui guette le membre de l'équipe trop téméraire qui s'est égaré.

La caverne manque d'absolument tout pour être un film réussi. Ses acteurs ne sont pas crédibles, son scénario encore moins. Le film demeure sans intérêt du début à la fin tellement tout est prévisible. La réalisation manque de vigueur et est à la traîne d'éléments déjà limités. Si seulement on pouvait se dire que ç'aurait pu être pire, mais non.
Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.