La bataille de Solférino

Version originale en français
En attente de classement

Durée

1h34

Genre

Comédie dramatique

Origine

  • France

Date de sortie au Québec

6 juin 2014

Synopsis

Durant les présidentielles françaises de 2012, Laetitia est chargée de prendre le pouls des gens descendus dans les rues de Paris pour se masser derrière leur candidat favori. La reporter a toutefois d'autres soucis en tête depuis que son ex-conjoint, Vincent, est réapparu dans le décor dans l'espoir de passer du temps avec ses deux filles. Laetitia et son entourage tentent alors de contenir la situation du mieux qu'ils peuvent au coeur d'une atmosphère d'euphorie propice aux débordements. De son côté, Vincent ne supporte plus d'être privé de ce qui lui revient de droit, affirmant que les agissements de Laetitia contreviennent directement à un ordre de la cour.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Studio de production

  • Ecce Films

Distributeur au Québec

  • Funfilm Distribution

Liens

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Louis-Paul Rioux
Cote: 4 (Bon)

Doués pour l'improvisation, les interprètes sont épatants, au premier chef l'énergique et expressive Laetitia Dosch, transfuge de la danse contemporaine, et le survolté Vincent Macaigne.

Séquences
Charles-Henri Ramond
Cote: Bon

Il faut dire que dans cette cacophonie populaire où la liesse se termine inévitablement en passage à tabac, Triet fait montre d'une acuité hors norme pour nous livrer un portrait sociétal qui ne peut laisser indifférent.

La Presse
60%
Caroline Rodgers
Cote: 3 étoiles

Ce premier long métrage est une réussite pour Justine Triet dont le regard perçant et ironique sur la société n'est pas sans rappeler celui d'une Coline Serreau. Elle brosse un portrait sans complaisance de cette génération aux relations en montagnes russes sur fond de subtile critique politique.

Cinéfilic
40%
Jean-Marie Lanlo
Cote: 2 étoiles

Si la démarche est ambitieuse, intéressante et demande une logistique complexe, nous retiendrons surtout malheureusement que la réalisatrice se montre incapable d'en tirer le moindre bénéfice.

Panorama-Cinéma
70%
Jean-François Vandeuren
Cote: 7 - Très bien

Le dernier acte viendra parfaitement cimenter la totalité des intentions mises de l'avant par la cinéaste tout au long de cette lutte acharnée menée sur deux fronts.

Le Nouvel Obs
67%
Sophie Grassin
Cote: 2 coeurs

Résolument ancré dans le présent, ce diamant brut allie maestria furieuse, énergie pure, finesse du trait et révèle une formidable actrice : Laetitia Dosch.

L'Express
Éric Libiot

Le début est long; la fin, vide. Pas de quoi crier au loup. Ni aux chefs-d'oeuvre. 

Le Monde
Jacques Mandelbaum

Il importe, en revanche, de dire les mille choses qu'on aime dans ce film pétillant et ferrailleur, mené à cent à l'heure entre haine conjugale et divorce national, dans un pays où personne ne sait plus parler à personne et où le recours à la loi est requis pour s'entendre.

Libération
Didier Péron

Même si elle n’en parle pas dans ces termes, on a l’impression que la cinéaste cherche (et trouve) la formule d’un cinéma qui possède la même intensité qu’un concert rock.

Le Figaro
Marie-Noëlle Tranchant

La caméra jongle habilement entre les démêlés familiaux d’une journaliste télé et l’événement public.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.