L'exode : Dieux et rois

Version en français
v.o.a. : Exodus: Gods and Kings
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.

Durée

2h30

Genre

Drame épique

Origine

  • États-Unis
  • Grande-Bretagne

Date de sortie au Québec

12 décembre 2014

Date de sortie du DVD

17 mars 2015

Synopsis

1 300 ans av. J.-C. Lorsque le Roi d'Égypte décède, il cède le trône à son fils Ramsès. Quand ce dernier apprend que son conseiller et ami depuis le berceau Moïse possède du sang hébreu, il décide de le bannir de son royaume. Moïse s'engage alors dans un long voyage qui est freiné par sa rencontre avec Séphora, qu'il marie et avec laquelle il a un fils. Quelques années plus tard, Moïse est visité par Dieu, qui a pris la forme d'un enfant pour venir l'avertir que son peuple se meurt. Il quitte donc sa famille et part aider les 600 000 esclaves hébreux à s'échapper du courroux de Ramsès.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Chernin Entertainment
  • Scott Free Productions
  • Babieka
  • Volcano Films

Distributeur au Québec

  • 20th Century Fox
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Georges Privet
Cote: 5 (Moyen)

Défendue par une invraisemblable distribution caucasienne, composée d'acteurs mal à l'aise dans des rôles difficiles, cette relecture à la fois respectueuse et ambiguë de l'Exode (...) est problématique à plus d'un titre.

Canoë
30%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 1.5/5

Ridley Scott a malheureusement raté L'exode: Dieux et rois, son épopée biblique sur Moïse et la fuite des Hébreux hors d’Égypte. (...) J’ai réfréné quelques rires moqueurs à plusieurs reprises et j’ai abondamment bâillé (...). 

24imag
Alexandre Fontaine Rousseau

Exodus, sans contredit, est un film raté. Mais malgré toutes ses maladresses, on ne peut pas s'empêcher de penser qu'il est surtout la victime d'une volonté maladive de plaire, de se conformer à toutes sortes d'exigences qui n'ont plus rien à voir avec le cinéma.

Cinéfilic
10%
Miryam Charles
Cote: 1 étoile

Au final, Exodus : God and Kings est une œuvre aussi insipide que troublante qui nous confronte à un type de cinéma de divertissement.

Séquences
60%
Élie Castiel
Cote: 3 étoiles

En somme, Exodus: Gods and Kings est à voir si on on prêt à accepter la déconstruction sans complexes de récits divins.

Cinema Blend
60%
Sean O'Connell
Cote: 3 étoiles

Even when it misses, its mistakes are larger than life because Ridley Scott swings for the fences, and I found that admirable. I can't imagine anyone paying for a ticket to see Scott's vision for the larger-than-life Old Testament stories leaving the epic – yes, epic – Exodus: Gods and Kings disappointed. 

Joblo.com
60%
Jimmy O
Cote: 6/10

Scott's latest is filled with his immensely powerful and stirring images, and it attempts a very unique approach to the oft-told tale, yet it is only a mildly satisfying movie going experience. Too often it is dull and humorless with very little color or charisma.

The Hollywood Reporter
Stephen Farber

No movie with such a limp ending can be fully satisfying, and the beginning also falters. But the long middle section is a rousing good show.

Rolling Stone
50%
Peter Travers
Cote: 2 1/2 étoiles

Exodus is a biblical epic that comes at you at maximum velocity but stays stirringly, inspiringly human.

Variety
Justin Chang

Exodus: Gods and Kings is undeniably transporting, marked by a free-flowing visual splendor that plays to its creator's unique strengths: Given how many faith-based movies are content to tell their audiences what to think or feel, it's satisfying to see one whose images alone are enough to compel awestruck belief.

Volture
Bilge Ebiri

That spirit of old-fashioned spectacle — corny, earnest, indulgent, insistent, kitschy — is probably the best way to approach Exodus. It’s also the best way to approach some of the frustratingly lily-white casting choices. Yes, it's probably true that Scott needed someone like Christian Bale to make sure he could get his film made.

The Wrap
Alonso Duralde

(...)but Exodus: Gods and Kings never successfully captures the perils or the victories. At best, you'll leave humming the plagues.

Entertainment Weekly
85%
Chris Nashawaty
Cote: B

 And yet, before you're able to get too distracted by Exodus' flaws, Scott reaches back into his bag of pixie dust and whips up another grand illusion. These feats all climax with the parting of the Red Sea, the biggest special effect in the history of religion. Scott's bravura version makes DeMille's once-miraculous money shot look about as quaint as a magic trick bought from a gumball machine

The Gazette
30%
Christy Lemire
Cote: 1 1/2 étoiles

A numbing and soulless spectacle of 3-D, computer-generated imagery run amok, Ridley Scott's Exodus: Gods and Kings presents an enduring tale by pummeling us over the head with it.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.