L'étrangère

Version originale en anglais avec sous-titres en français
v.o.all.s.-t.a. : When We Leave
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.

Durée

1h59

Genre

Drame de moeurs

Origine

  • Allemagne

Date de sortie au Québec

11 février 2011

Synopsis

Umay, âgée de 25 ans, vit à Istanbul avec son mari violent et son jeune fils, Cem. Étouffée par son mariage, elle décide de se réfugier à Berlin, où sa famille s'est installée. Cette dernière ne l'accueille toutefois pas comme elle l'avait espéré, car en quittant son mari, c'est tout son clan qu'elle a déshonoré. Voyant que le coeur de ses parents oscille entre l'amour qu'ils lui portent et les pressions de la communauté, Umay s'enfuie de la demeure familiale. Elle tentera ensuite de se réconcilier avec ses proches, mais ceux-ci feront tout pour la tenir loin de la famille et iront même jusqu'à user de violence.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Distributeur au Québec

  • Métropole Films Distribution
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Louis-Paul Rioux
Cote: 4 (Bon)

Ainsi, malgré quelques passages un peu mélo, le courageux combat de la protagoniste pour s'affranchir de son destin tracé d'avance par une tradition patriarcale emporte l'adhésion.

24imag
Juliette Ruer

Dans les médias, le fait divers répond à l'essentiel, il va dire ce qui est. Fin de l'histoire. Voici maintenant un film comme complément d'information.

Voir
60%
Christian Saint-Pierre
Cote: 3 étoiles

Le scénario cumule les tragédies, la réalisation ne nous épargne pas quelques accents mélodramatiques, mais la justesse de l'interprétation fait que le film vise juste, très juste.

The Gazette
80%
Jeff Heinrich
Cote: 4 stars

With remarkably understated performances by the actors, the film grips from the first scene and never lets go.

La Presse
50%
Marc-André Lussier
Cote: 2,5 étoiles

Des accents mélodramatiques viennent bien près de tout faire déraper. La réalisatrice peut en outre s'estimer chanceuse d'avoir pu compter sur le talent exceptionnel de Sibel Kekilli (révélée grâce à Head On de Fatih Akin) pour rendre crédible des scènes par moment poussives.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.