L'espace qui nous sépare

Version en français
v.o.a. : The Space Between Us
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Doublé au Québec

Durée

2h00

Genre

Drame de science-fiction

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

3 février 2017

Synopsis

Gardner, 16 ans, a été élevé sur la planète Mars. Sa mère, une astronaute, est décédée après lui avoir donné la vie. Étant donné que les scientifiques ignorent si l'enfant survivrait au déplacement et aux conditions terrestres, Gardner n'a jamais pu être déporté sur Terre. Mais quand on lui offre la chance d'enfin voir la planète bleue, il n'hésite pas une seconde. Une fois sur Terre, il rejoint Tulsa, une jeune fille qu'il a rencontrée sur internet. L'adolescente l'aidera à retrouver son père biologique. Malheureusement, alors que Gardner explore les merveilles de la Terre avec Tulsa, les scientifiques de la NASA découvrent que, comme ils le craignaient, ses organes vitaux ne fonctionnent pas adéquatement dans l'atmosphère terrestre. Ils tenteront donc de le retrouver avant qu'il trépasse.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Producteurs

Studio de production

  • STX Entertainment
  • Southpaw Entertainment

Distributeur au Québec

  • VVS Films
Horaire cinéma
Revues de presse
Médiafilm
45%
Manon Dumais
Cote: (5) Moyen

Écrit par Allan Loeb, le récit repose sur des personnages d'une psychologie sommaire, qui donne aux acteurs peu de choses à se mettre sous la dent. 

Agence QMI
50%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 2,5 étoiles

La rencontre physique de Tulsa et de Gardner, leur amour, leur road-trip à travers les États-Unis à la recherche du père du jeune homme fait basculer L'espace qui nous sépare dans un drame romantique comme les Américains en livrent régulièrement, retirant toute originalité de la prémisse de base.

La Presse
40%
Sonia Sarfati
Cote: 2 étoiles

On accouche plutôt d'une bluette si maladroite (et Britt Robertson, si énervée/énervante) que l'émotion ne passe pas. 

Rogerebert.com
30%
Christy Lemire
Cote: 1 1/2 étoiles

But hey, at least there’s an exploding barn. That’s something you don’t see on Mars every day.

Variety
Peter Debruge

Rarely has a teen melodrama gone so far — or fallen so flat — in a bald attempt to wring sympathy for an impossible romance

Joblo.com
50%
Chris Bumbray
Cote: 5/10

At two hours, it’s not painful to sit through, but it’s goofy and not anything worth going out of your way to check out, making this, I guess, a typical winter release.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Fuel Digital Media
© 2017 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.