L'amour et les autres drogues

Version en français
v.o.a. : Love and Other Drugs
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.

Durée

1h52

Genre

Drame sentimental

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

24 novembre 2010

Date de sortie du DVD

1 mars 2011

Synopsis

Jamie vend des produits pharmaceutiques pour la firme Pfizer. Charismatique et beau garçon, il n'a aucune difficulté à mettre une fille dans son lit et ce, même s'il ne veut pas de relation stable. Sauf que ce qui s'annonçait comme une simple relation physique avec la jolie Maggie se transforme en quelque chose de plus intense et profond. Le jeune homme ne sait pas s'il veut s'engager à long terme avec cette femme qui souffre de la maladie de Parkinson. Sera-t-il capable d'être fidèle et, surtout, de bien s'en occuper? Pour le savoir, il devra peut-être essayer...

Synopsis © Cinoche.com

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
André Lavoie
Cote: 4 (Bon)

La mise en scène souple et entraînante de Zwick sert fort bien les charmants Jake Gyllenhaal et Anne Hathaway, dont la complicité à l'écran est évidente.

Lecinema.ca
40%
Martin Gignac
Cote: 2 étoiles

De beaux acteurs peuvent-ils sauver un long métrage atrocement prévisible qui se termine en faisant la morale à qui veut bien l'entendre? Dans un monde idéal, oui.

The Gazette
70%
Katherine Monk
Cote: 3.5 out of five

This movie could have easily drowned in a tub of gooey, romantic sap, but thanks to the addition of side characters that include a dot-com millionaire little brother (Josh Gad) and a morally absent doctor (Hank Azaria), Zwick's little saga keeps bubbling back up to the surface.

La Presse
50%
Aleksi K. Lepage
Cote: 2,5 étoiles

C'est joli, c'est triste, c'est plein d'espérance, mais au bout du compte ça ne veut rien dire sinon que l'amour est plus fort que la mort, l'éternel mensonge de tous les mensonges.

Joblo.com
60%
Chris Bumbray
Cote: 6/10

It's still a seriously flawed film, and one that is unlikely to get too many accolades around Oscar-time (save for Hathaway's performance), but overall, it's not bad, and moderately engrossing.

USA Today
73%
Claudia Puig
Cote: ** 1/2 (out of four)

Zwick's Once and Again and thirtysomething portrayed emotion more honestly than many TV shows of their time. But in Love and Other Drugs, he unevenly weds the satirical and the sentimental.

The New York Times
A. O. Scott

But low farce is only one substance in the film's dispensary. Love and Other Drugs is a sometimes intoxicating, sometimes headache-inducing cocktail: a sweet, libidinous love story; a candid comedy of bedroom and workplace manners; and, most bravely, if also most jarringly, a medical melodrama involving a chronic and very serious disease.

Le Soleil
50%
Normand Provencher
Cote: 2,5 étoiles

Le réalisateur Edward Zwick, qui n'avait pas touché à la comédie depuis ses débuts, à la fin des années 80 (About Last Night), offre une comédie qui rappelle la devise d'un certain désodorisant : assez fort pour lui, mais conçu pour elle.

Cinema Blend
60%
Katey Rich
Cote: 3 étoiles

Hathaway and Gyllenhaal have a natural and sexy spark, and their scenes together are where the movie comes closest to its goal of being a romantic comedy for grown-ups.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.