Krach

Version originale en français
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.

Durée

1h27

Genre

Suspense

Origine

  • Canada
  • Belgique
  • France

Date de sortie au Québec

17 septembre 2010

Synopsis

Erwan aime le risque : il est adepte de parachute, mais surtout, il est courtier à Wall Street, à New York. Lorsqu'il découvre qu'un graphique de flux boursier présenté dans le cadre d'une réunion à son travail ressemble étrangement à celui des variations climatiques planétaires qu'il a aperçu dans une revue scientifique, Erwan est persuadé qu'il a découvert le modèle ultime pouvant le faire régner sur les marchés financiers. Après avoir convaincue Sybille, la chercheuse en climatologie et auteure de l'article scientifique en question, de le suivre dans son projet, et après avoir été mis à la porte par son patron après avoir fait perdre des millions à la compagnie, le téméraire opérateur de marché crée son propre fonds d'investissement non coté à vocation spéculative afin de mettre son modèle en application. À ses risques et périls.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Caramel Films
  • Cine Nomine
  • Versus Production
  • Di Bonaventura Pictures

Distributeur au Québec

  • Alliance Vivafilm
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Médiafilm
Cote: 5 (Moyen)

Son approche conventionnelle et ses personnages caricaturaux enlèvent beaucoup de mordant à sa dénonciation, malgré la vigueur de l'interprétation.

Le Nouvel Obs
25%
Jean-Philippe Guerand
Cote: 1 étoile (sur quatre)

Toute ressemblance avec des événements existants ou ayant existé est évidemment délibérée, Gilles Lellouche campant avec la hargne requise l'un de ces jeunes loups de la finance convaincus d'avoir découvert la formule magique qui le consacrera roi du monde virtuel de la Bourse.

Voir
30%
Guillaume Fournier
Cote: 1,5 étoile

Le manichéisme de bas étage qui surplombe la démonstration, de même que les nombreuses associations grossières censées justifier les actions les plus invraisemblables, rend le tout absolument indigeste. Voilà un film qui aurait clairement profité de se prendre un peu moins au sérieux.

Le Monde
40%
Jacques Mandelbaum
Cote: On peut éviter

Un rêve d'Amérique tourné au Canada qui témoigne d'autant plus de ses limites (financières, scénaristiques, artistiques) qu'il feint de ne pas en avoir. Tout y semble donc à côté de la plaque, faute de modestie, d'enracinement et d'authenticité.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.