Joséphine

Version originale en français
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h38

Genre

Comédie

Origine

  • France

Date de sortie au Québec

4 juillet 2014

Synopsis

Joséphine cherche l'amour et elle le cherche mal. Presque 30 ans, célibataire, complexée par ses fesses et vivant avec son chat Brad Pitt, elle est jalouse de sa soeur parfaite. Lorsque cette dernière lui annonce ses noces prochaines, la jeune femme invente son propre mariage futur avec un riche chirurgien brésilien. Lorsque tout le monde la croit au Brésil, Joséphine retourne chez elle, pour trouver sa meilleure amie qui est en train de prêter son appartement à Gilles, un collègue de travail. Ce dernier a toujours été trop gentil et ennuyant, mais sa nouvelle colocataire secrète le découvre sous un nouveau jour...

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Producteurs

Studio de production

  • Les films du 24
  • TF1 Droits Audiovisuels
  • France 2 Cinéma

Distributeur au Québec

  • Axia Films
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Médiafilm
Cote: 5 (Moyen)

Défendant un personnage antipathique, Marilou Berry se tire malgré tout d'affaire grâce à son interprétation enjouée.

La Presse
50%
Chantal Guy
Cote: 2,5 étoiles

Joséphine ne semble être que la version « parisianisée » d'un film américain moyen. C'est bien fait, bien joué, c'est charmant, bref, « ça fait la job » comme on dit ici, mais ça manque d'âme et ça a un goût de réchauffé.

Le Soleil
50%
Éric Moreault
Cote: 2,5 étoiles

Bref, une comédie estivale vite consommée et vite oubliée, fraîche et pétillante comme un verre sur la terrasse - cliché qui correspond à ce long métrage rigolo, mais beaucoup trop prévisible et convenu.

Agence QMI
60%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 3 sur 5

Quant au long métrage Joséphine, c'est un bon divertissement qui vaut le détour pour le scénario (moins cucul que ceux des équivalents américains) et la prestation de Marylou Berry.

Séquences
50%
Élie Castiel
Cote: 2,5 étoiles

L'ensemble est certes prévisible, mais on se laisse entraîner par cette curieuse course au bonheur qu'on oubliera peut-être très vite après la projection.

L'Express
Julien Welter

Certes, Agnès Obadia a déjà été plus audacieuse (Romaine par moins 30, en 2009), et le récit peine parfois aux entournures, mais le tout se regarde sans déplaisir.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.