JOBS

Version en français
v.o.a. : Jobs
v.o.a.s.-t.f. : JOBS
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Doublé au Québec

Durée

2h07

Genre

Drame biographique

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

16 août 2013

Date de sortie du DVD

26 novembre 2013

Synopsis

Comme Steve Jobs est incapable de travailler pour un tiers, il décide de devenir son propre patron et réunit quelques-uns de ses amis dans le garage de ses parents. Il fonde une nouvelle entreprise qu'il nomme Apple. Après qu'un généreux investisseur l'aide à faire fleurir la société, Apple devient un joueur important dans le milieu de l'informatique. Mais Jobs ne fait aucun compromis et les investisseurs croient qu'il mènera l'entreprise à sa perte. Le conseil décide donc à l'unanimité de congédier le fondateur. C'est seulement plusieurs années plus tard, quand la compagnie est au bord de la catastrophe, qu'elle fait des pieds et des mains pour convaincre Jobs de revenir.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Studio de production

  • Dillywood
  • Five Star Institute
  • Silver Reel

Distributeur au Québec

  • Remstar
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Médiafilm
Cote: 5 (Moyen)

Ashton Kutcher n'était pas l'homme de la situation. L'acteur imite bien la démarche et les tics de Steve Jobs, mais le génie et l'autorité du personnage sont absentes de sa composition.

The Hollywood Reporter
Justin Lowe

A biopic that’s perhaps too respectful of the tech icon’s innovations still remains frequently engaging.

Cinema Blend
50%
Mack Rawden
Cote: 2.5 stars

If you're interested in the history of Apple or want to see Kutcher show that he has actual acting talent, Jobs is definitely worth a look. If you're looking for something snappy or, more importantly, organized, there are better choices to see this weekend.

Joblo.com
50%
Eric Walkuski
Cote: 5/10

Kutcher, try as he might, just can’t rise to the occasion of making us believe he’s crying or having an epiphany.

Rolling Stone
50%
Peter Travers
Cote: ** (out of four)

Kutcher nails the genius and narcissism. It's a quietly dazzling performance.

24imag
Serge Abiaad

C'est d'ailleurs là où réside le problème immédiat de l'oeuvre qui s'obstine à nous rappeler où l'on est et pourquoi on y est, le péché ultime qu'un biopic peut commettre. Jobs, contrairement à son sujet, ne s'engage ni à l'innovation, ni à la créativité, mais nous invite plutôt à joindre les deux mains. Acclamer ou glorifier, telles sont nos options.

Séquences
Pierre Ranger
Cote: Moyen

À part une scène joliment tournée où Jobs découvre pour la première fois d'où vient son inspiration, il ne reste de ce téléfilm classique qu'un arrière-goût de déception.

Affaire de gars
70%
Philippe Michaud
Cote: 3,5 étoiles

Un film à voir si vous êtes un amateur d'Apple ou de biographies de personnages célèbres.

La Presse
60%
Stéphanie Vallet
Cote: 3 étoiles

Ashton Kutcher a visiblement fait ses devoirs et adopte les mimiques, la posture, la gestuelle et la manière de parler de Steve Jobs.

Voir
60%
Philippe Couture
Cote: 3 étoiles

Trop succinctes, bien que pertinentes dans le portrait de l'homme avalé par son entreprise, les scènes les plus intimistes du film ne sont qu'esquissées, pour ne pas dire précipitées, et mettent en scène un Ashton Kutcher au jeu affecté et artificiel.

Canoë
40%
Liz Braun
Cote: 2 sur 5

Délibéré ou non, il s'agit d'un portrait très sombre de Steve Jobs. Rien dans le jeu de Kutcher ne renvoie à la complexité de l'homme, le scénario de Matt Whiteley n'ouvre aucune fenêtre sur la psychologie du gars.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.