J. Edgar

Version en français
v.o.a. : J. Edgar
v.o.a.s.-t.f. : J. Edgar
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

2h17

Genre

Drame biographique

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

11 novembre 2011

Date de sortie du DVD

21 février 2012

Synopsis

Pendant quarante-huit ans, John Edgar Hoover a lutté contre le crime aux États-Unis. Il a été le premier directeur du Federal Bureau of Investigation (FBI) et est reconnu comme le créateur d'une agence organisée et efficace. Dès ses débuts à la tête de l'organisation fédérale, il engagea Helen Gandy comme sa secrétaire personnelle. Détenant des informations confidentielles sur de nombreux dirigeants du pays, Hoover savait utiliser ces éléments de preuve à son avantage. Plusieurs l'admiraient, de nombreux le craignaient. Il entretenait une relation privilégiée avec son directeur adjoint, Clyde Tolson, que les gens soupçonnaient être son amant.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Studio de production

  • Imagine Entertainment
  • Malpaso Productions
  • Wintergreen Productions

Distributeur au Québec

  • Warner Bros. Canada
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Martin Bilodeau
Cote: 4 (Bon)

Le récit elliptique audacieux, qui va et vient dans le temps, est domestiqué par une mise en scène classique et feutrée, comme si Eastwood avait voulu imprimer dans la forme de son film le duel intérieur constant, entre nature et fonction, de Hoover.

Joblo.com
80%
Chris Bumbray
Cote: 8/10

The acting is mostly superb, and the storytelling is elegant, if somewhat deliberate. For a history buff like me, it was 140 minutes well spent. Hopefully others will feel the same.

Cinema Blend
50%
Katey Rich
Cote: 2.5 stars

J. Edgar is ultimately undone by a whole lot of bad decisions, from Dustin Lance Black's needlessly time-jumping script to Clint Eastwood's typical no-frills direction, but two very good actors dig into their characters and ground it for a surprisingly long time.

The Hollywood Reporter
Todd McCarthy

A surprising collaboration that tackles its trickiest challenges with plausibility and good sense, while serving up a simmeringly caustic view of its controversial subject's behavior, public and private.

USA Today
75%
Claudia Puig
Cote: *** (out of four)

Black, who won an Oscar for his screenplay of Milk, has crafted a complex portrayal of Hoover and Tolson, framed within the context of a love story.

Rolling Stone
75%
Peter Travers
Cote: *** (out of four)

And DiCaprio and Hammer do wonders with mere suggestion, that is, when melodrama and old-age makeup allow for nuance. Even when the film trips on its tall ambitions, you can't shake it off.

The New York Times
Manohla Dargis

Anchored by a forceful, vulnerable Leonardo DiCaprio, who lays bare J. Edgar Hoover's humanity, despite the odds and an impasto of old-coot movie makeup, this latest jolt from Mr. Eastwood is a look back at a man divided and of the ties that bind private bodies with public politics and policies.

The Gazette
70%
Bill Brownstein
Cote: 3.5 stars

Apart from the makeup - we'll get to that later - the film's big problem is continuity, or lack of same.

Le Soleil
80%
Normand Provencher
Cote: 4 étoiles

Eastwood montre un personnage torturé, intran­sigeant, bourreau de travail, dépourvu de tout charisme, qui aimait bien s'approprier les bons coups de son personnel pour sa gloriole personnelle.

La Presse
60%
Marc-André Lussier
Cote: 3 étoiles

La matière est très riche. Clint Eastwood en tire un film intéressant. Mais on attendait davantage qu'un drame biographique bien appliqué et exsangue, duquel n'émane guère d'émotion.

Lecinema.ca
40%
Martin Gignac
Cote: 2 étoiles

Réalisé classiquement avec style et soin (les liaisons entre les époques sont très fluides), croulant parfois sur une musique pompeuse et une narration beaucoup trop explicative, J. Edgar ne peut demander à sa superbe tête d'affiche de sauver ses choix scénaristiques parfois défaillants et son manque flagrant d'audace.

Agence QMI
Isabelle Hontebeyrie

Clint Eastwood maîtrise parfaitement l'art de la caméra, ses cadrages sont impeccables. Leonardo DiCaprio, Naomi Watts, Judi Dench et Armie Hammer forment un quatuor parfait.

Panorama-Cinéma
80%
Mathieu Li-Goyette
Cote: 8 - Excellent

Eastwood, de sa poigne tranquille, en a fait le paradoxe ambulant de l'Amérique, celui qui effraya les présidents, celui dont la mort subite enterra les véritables origines et les premiers secrets du FBI. Et c'est précisément en perdant la trace des origines que ce nuage feutré, cette fumée qu'expire Eastwood en inspirant la normalité, trouble la vue et fait d'un homme une légende de notre temps.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.