Affiche du film  Iron Man 3
© Walt Disney Pictures Canada

Iron Man 3

Version en français
v.o.a. : Iron Man 3
3 mai 2013

Intelligence (artificielle)

Photo Par Karl Filion

On se souviendra des deux premiers films de la franchise Iron Man comme de deux divertissements intelligents. Leur humour fin, leurs scènes d'action enlevantes et leurs acteurs charismatiques en ont fait des succès qui ont ensuite solidifié l'existence des Avengers, en tout ou en parties, en plus d'amasser des fortunes au box-office. Pas de surprise donc de voir cet Iron Man 3, forgé de la même manière, fondu dans le même moule, sans cependant l'étincelle d'intelligence qui a fait le succès des deux premiers volets.

Les circonstances sont pourtant similaires, à la différence que Shane Black remplace Jon Favreau derrière la caméra. Sincèrement, la différence est à peine visible, et Black s'acquitte tout à fait professionnellement de sa tâche. Les scènes d'action sont bonnes, les effets spéciaux omniprésents, tout est normal - le problème n'est pas là. Il est plutôt du côté d'un ou plusieurs méchant(s) ennuyant(s), doté(s) de « pouvoirs » très anodins, qui offrent une compétition assez fade à Tony Stark, plus souvent dépouillé de son costume qu'autre chose. D'autant que l'introduction met en place assez simplement tous les éléments qui seront repris dans la conclusion, gâchant ainsi quelques surprises (surtout si on a vu une bande-annonce).

Les méchants n'ont jamais été essentiels au succès des films de cette franchise; l'intérêt, c'est Iron Man/Stark/Downey Jr., sa suffisance et sa répartie. Or, il passe de plus en plus au second plan, derrière une enquête sans grand intérêt, ici dépouillé de son armure, et est même souvent plus chanceux qu'intelligent. Le dénouement, qui présente en quelque sorte une valse d'armures télécommandées, est particulièrement décevant et banale, malgré l'ampleur technique. On ne s'imprègne pas, on regarde, on attend que ça passe. D'autant que c'est Jarvis et l'intelligence artificielle qui font tout le travail...

Si on disait qu'Iron Man 2 s'inscrivait trop dans le projet global des Avengers, cette fois-ci, c'est tout le contraire. Où sont les alliés d'Iron Man, face à cette menace planétaire? Thor a l'excuse d'être dans un autre monde, mais où sont les autres, son ancienne alliée Black Widow tout particulièrement? Est-ce qu'ils ne s'intéressent qu'aux menaces extraterrestres désormais? Peut-être que les prochains films de la franchise Avengers - dont Iron Man amorce la Phase 2 - répondront à cette question... Pepper Potts, Iron Patriot et les autres personnages secondaires sont bien utilisés, même si on aurait apprécié un peu plus d'audace dans leurs trames narratives.

En conclusion : Iron Man 3 est dans la lignée des deux premiers films de la franchise, même s'il est le plus faible du lot. Malgré quelques trouvailles amusantes (voir le traitement réservé au Mandarin), le film ne parvient pas à se renouveler et mise plutôt sur les forces connues du personnage. On a donc droit à un divertissement tout à fait respectable, haut en couleur et en acrobaties, mais qui ne se démarque pas particulièrement dans la mythologie globale de Marvel.

À moins que la suite de la Phase 2 vienne l'intégrer dans un projet plus global qu'on ne soupçonne pas encore...

Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.