Scène du film Hors de prix
© Christal Films

Hors de prix

Version originale en français
v.o.f.s.-t.a. : Priceless
2 octobre 2007

T'aurais pas un peu de change?

Photo Par Karl Filion
D'un grand hôtel à l'autre, Hors de prix fait l'inventaire des choses trop chères, que ce soit des bijoux, des montres, des chemises ou... l'amour. Comédie romantique très classique, le film de Pierre Salvadori est un peu monotone, mais pas exactement raté. En fait, c'est bien charmant tout ça, mais pas très excitant. Finiront-ils ensemble ou pas? Mystère...

Irène préfère les hommes riches. Elle est d'ailleurs très habile pour les séduire et prendre possession de leur carte de crédit... Pourtant, un soir, à la suite d'un malentendu, elle rencontre Jean, modeste serveur, mais le prend pour un milliardaire. Lorsqu'il est démasqué, elle s'enfuit immédiatement. Mais Jean, amoureux, décide de la suivre jusqu'à la Côté d'Azur et d'adopter son mode de vie, ce qui aura tôt fait de le ruiner...

Gad Elmaleh, à qui on demande de faire le beau plus souvent qu'à son tour, est apparemment très à l'aise avec ce mandat inhabituel. Parce que Hors de prix n'est pas tout à fait une comédie : c'est un vaudeville distrayant, mais pas davantage, qui est tout juste mignon. Audrey Tautou, elle, trouve le moyen de surprendre avec son jeu candide et son pouvoir de séduction. Leur complicité a ses bons moments, mais il faut un bon moment avant qu'ils ne soient réunis. Et une fois que c'est fait, il y a bien peu de surprises. La vigueur de certains dialogues, peut-être... mais encore là, pas de quoi écrire à sa mère pour lui demander de l'argent.

Les nombreuses déceptions du pauvre Jean ne suffisent pas à le rendre sympathique, d'autant qu'il est un peu nigaud. Le petit examen de société que se permet Salvadori passe inaperçu, ou presque, et la mauvaise foi chronique des personnages n'a pas non plus de grande force dramatique... Quelques gags inoffensifs ne permettent pas non plus d'épicer l'aventure. Et puis il y a tourner autour du pot et il y a ces deux-là, qui prennent l'éternité+1 pour finalement se tomber dans les bras.

Pourtant, on ne peut pas dire que ce soit mal fait. Les invraisemblances sont limitées au strict minimum, les quiproquos bien emmenés mais répétitifs... s'agit, au fond, de trouver comment se séparer de son souteneur pour se voir en cachette. Mais sinon, la réalisation est habile et ne s'épivarde pas trop dans la futilité (dans la mesure où les personnages sont des riches aux préoccupations futiles) et les acteurs doués pour ce qu'il font, même si cela relève de l'anecdotique. Côté romantisme, on n'a pas affaire à Roméo, ni Juliette...

Hors de prix est anodin. Un petit film de peu d'envergure, pas mal fait, pas essentiel, pas créativement ou socialement avancé, juste un petit film avec deux vedettes du showbiz français qui ont déjà fait mieux. Un film qui laisse indifférent.
Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.