Affiche du film Grossesse surprise
© Universal Pictures

Grossesse surprise

Version en français
v.o.a. : Knocked Up
2 juin 2007

Traitement hormonal

Photo Par Karl Filion
Une comédie très réussie qui a une étonnante facilité à parler de choses sérieuses, avec le bon ton et juste ce qu'il faut de dérision. Ce n'est pas qu'une comédie, c'est un véritable éditorial sur les relations hommes-femmes; ce qui se rapproche le plus en tout cas d'un regard neuf sur le sujet le plus surutilisé au cinéma. Rafraîchissant et distrayant. Une grande comédie comme on n'en voit que très rarement.

Après le succès surprise The 40 Year-Old Virgin en 2005, Seth Rogen retrouve Judd Apatow à la réalisation pour présenter un film fait dans le même moule; la comédie pour adultes vulgaire et dévergondée. Le classique bon à rien rencontre, lors d'une soirée bien arrosée, une jeune journaliste en pleine ascension. L'aventure d'un soir est vite terminée mais, quelques semaines plus tard, Ben reçoit un rappel d'Alison, qui lui annonce qu'elle est enceinte. Lui qui n'a jamais pris, ni eu, de responsabilités, n'a que neuf mois pour reprendre sa vie en main, gagner le coeur d'Alison et apprendre à devenir un bon père.

Difficile de croire qu'on puisse encore s'étonner dans un film sur les relations amoureuses. Pourtant, le scénario honnête de Judd Apatow demeure réaliste du début à la fin. Sans appuyer, il démontre l'ironie et l'immense potentiel comique de plusieurs situations familières dans la relation de couple et la grossesse, sans fausse pudeur et sans maladresse flagrante. Quelques longueurs, tout au plus, mais le rythme est constant et le film n'a, en fin de compte, que quelques relâchements dispersés. Apatow tire d'ailleurs beaucoup de matériel de son personnage principal, drogué et fainéant, dont l'hilarant Seth Rogen serait l'archétype. Caractérisé, comme l'ensemble des personnages et du film, par la bonne volonté de l'homme postmoderne qui demande sans cesse ce qu'il doit faire.

Mais on ne peut plaire à tout le monde, et Rogen sera rapidement pour certains un personnage grossier dans un film scabreux. La réalité est pourtant toute autre; grâce à la justesse et la complétude de son analyse, le film se pose en observateur de son temps et adopte la même attitude relâchée mais insécure qui la caractérise. Sur un ton jeune et enjoué, le film passe de l'anodin au sérieux comme on change de bobettes : sans artifices mais avec efficacité. Toutes les préoccupations actuelles sont abordées avec une justesse soupçonnée dans The 40 Year-Old Virgin, qui s'avère ici confirmée. Les dialogues sont excellents, les prestations et les nombreux caméos hilarants, exactement comme on était en droit d'espérer.

Ni absurde ni trop sérieux, Grossesse surprise est une comédie bien plus romantique qu'il n'y paraît. Sauf que contrairement à ces films où tout va toujours bien, le deuxième film très prometteur d'Apatow est ancré dans la réalité et dans le plausible. Un film suintant l'honnêteté, pragmatique et aux dialogues efficaces. Un pamphlet conservateur dissimulé sous les allures de l'une des meilleures comédies de la décennie? C'est possible aussi, mais peu importe, Grossesse surprise n'en est pas moins le film efficace qu'on attendait.
Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.