Gatsby le magnifique

Version en français
v.o.a. : The Great Gatsby
v.o.a.s.-t.f. : Gatsby le magnifique
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Doublé au Québec

Durée

2h22

Genre

Drame

Origine

  • États-Unis
  • Australie

Date de sortie au Québec

10 mai 2013

Date de sortie du DVD

27 août 2013

Synopsis

Lorsqu'il s'installe à New York pour faire fortune sur Wall Street, Nick Carraway emménage dans une petite maison de Long Island, à l'ombre du manoir de Jay Gatsby, un nouveau riche célèbre pour ses somptueuses fêtes mais particulièrement mystérieux. De l'autre côté de la baie vivent Tom et Daisy Buchanan, des amis de Nick. Rapidement, ce dernier se lie d'amitié avec Gatsby, qui lui demande de l'aider à se rapprocher de Daisy, qu'il a connue avant la guerre et dont il est fou amoureux. Malheureuse dans sa relation avec Tom, qui est infidèle, Daisy est enchantée de retrouver son ancien amant.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Bazmark Films
  • Red Wagon Productions
  • Village Roadshow Pictures
  • A&E Television Networks
  • Warner Bros. Pictures

Distributeur au Québec

  • Warner Bros. Canada
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Martin Bilodeau
Cote: 4 (Bon)

Fitzgerald semble loin derrière, et son discours encore criant d'actualité sur la décadence de l'Amérique et la république des milliardaires ne mord plus rien dans si épais crémage.

La Presse
70%
Marc-André Lussier
Cote: 3,5 étoiles

Après le faux pas Australia, le cinéaste retrouve pourtant la forme grâce à une approche très méticuleuse sur le plan de la direction artistique.

Panorama-Cinéma
50%
Mathieu Li-Goyette
Cote: 5 - Moyen

Les éléments les plus fondamentaux de son discours, ceux relatifs à l'ombre, au crime, à la dépendance amoureuse, font place à la facilité des romances impossibles, ce mécanisme beau, mais simplet, que Luhrmann privilégie toujours, envers et contre la subtilité, persuadé que les grandes oeuvres sociales ne servent ultimement qu'à parler d'amour... quand c'est pourtant tout le contraire.

Cinéfilic
50%
Martin Gignac
Cote: 2,5 étoiles

Le résultat est certes meilleur que son précédent Australia, mais il se trouve à des années lumières de Moulin Rouge et de Romeo + Juliet.

Séquences
Élie Castiel
Cote: Très bon

Et en fin de compte, on ne peut rester insensible devant le message final, triste et poignant, sur ce qu'il a à dire sur la solitude de l'être et son irréversible finitude.

Cinema Blend
Katey Rich

The party at Gatsby's, full of flappers dancing to rap music and 3D confetti popping out of the screen, is the high point of the film's frenzied style; from there on it's Gatsby, his dreams and his doomed love for Daisy that will drive the film, for better and for worse.

Joblo.com
60%
Chris Bumbray
Cote: 6/10

Still, I fell compelled to give Gatsby a marginal pass, as it's not a total loss, if only for the great first half-hour, DiCaprio and the frenzied party sequences. But I have to say, I really, really wish this had been better.

The Hollywood Reporter
Todd McCarthy

A hugely elaborate, well-cast adaptation of an American classic that will provoke every possible reaction.

Rolling Stone
25%
Peter Travers
Cote: * (out of four)

There may be worse movies this summer than The Great Gatsby, but there won't be a more crushing disappointment.

Worst Previews
90%
Dustin Putman
Cote: 9/10

Capturing the spirit and thematic density of its staggeringly great source material far more successfully than the handsome but dramatically antiseptic 1974 adaptation starring Robert Redford and Mia Farrow, this lavish, intentionally gaudy envisioning is full of life until it devastatingly isn't, the past staying very much in the past as its characters swirl inevitably toward sad fates they either make for themselves or cannot avoid.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.