Film socialisme

Version originale en français
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h38

Genre

Essai

Origine

  • Suisse
  • France

Date de sortie au Québec

22 avril 2011

Date de sortie du DVD

21 juin 2011

Synopsis

Ce sont trois mouvements, trois espace-temps réflexifs, où l'on montre des choses comme ça : d'abord, un luxueux paquebot qui s'arrête en Égypte, en Palestine, à Odessa, à Hellas, à Naples et à Barcelone, sur lequel les passagers passent, discutent, philosophent. Ils questionnent notamment l'Europe et le passé, et nous rejoignons le garage Martin, où une équipe de France 3 tente d'obtenir une entrevue avec le père de famille, qui se lancera peut-être en politique. Et les enfants, qui discutent liberté, fraternité et égalité. Tout ça pour revenir aux images, qui se choquent, se juxtaposent, s'amusent fermement, dans un dernier temps, là où le film finit (commence).

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Distributeur au Québec

  • Métropole Films Distribution
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Médiafilm
Cote: 4 (Bon)

Jean-Luc Godard signe un nouveau collage audiovisuel érudit, dense, très personnel, mais encore une fois très hermétique.

Panorama-Cinéma
70%
Alexandre Fontaine Rousseau
Cote: 7 - Très bien

Godard abandonne le cinéma.

La Presse
40%
Marc-André Lussier
Cote: 2 étoiles

Comme il y a longtemps que le chef de file de la Nouvelle vague ne nous demande plus d'essayer de comprendre ses films, on ne fera pas semblant. À part quelques plans magnifiques, à travers lesquels le cinéaste nous rappelle qu'il n'a pas perdu l'oeil, l'exercice est plutôt assommant.

Voir
50%
Manon Dumais
Cote: 2,5 étoiles

On aurait voulu se laisser hypnotiser, séduire, envoûter par cette symphonie en trois mouvements sur l'état de l'Europe que propose Jean-Luc Godard. Hélas, le cinéaste a le don d'exaspérer le spectateur.

The Gazette
60%
T'Cha Dunlevy
Cote: 3 out of five

Jean-Luc Godard offers an esoteric, experimental snapshot of the modern world. And while not always comprehensible, it's certainly an adventure.

Le Parisien
40%
Marie Sauvion
Cote: 2 étoiles (sur cinq)

Le plus souvent, c'est à devenir fou, sauf qu'on peut aussi choisir de se laisser aller, de se marrer, d'apprécier les sentences. On peut surtout accepter de n'y rien comprendre ou, hypothèse plus triste, que Godard n'ait plus rien à dire.

L'Express
80%
Thomas Baurez
Cote: 4 étoiles (sur cinq)

Le cinéaste franco-suisse de 80 ans ne s'est pas déplacé sur la croisette pour présenter son dernier né : Film Socialisme dans la section Un Certain Regard. Heureusement, son art parle pour lui.

Libération
80%
Gérard Lefort
Cote: 4 étoiles (sur cinq)

Le sujet du film, c’est le cinéma : son triomphe suprême en même temps que son désastre. A cet égard, Film Socialisme est bien une élégie, un petit poème dont le motif est triste et tendre. Son titre ? Pavane pour une Europe défunte.

Le Monde
60%
Jean-Luc Douin
Cote: 3 étoiles (sur cinq)

Images recoloriées à l'électronique, citations empruntées ici et là. A chacun de s'y laisser fasciner, ou irriter, d'y comprendre quelque chose ou d'y inventer sa propre interprétation. Dans ce film, qui sort sur les écrans mercredi 19 mai, on retrouve les thèmes et les idées autour desquels il tourne et retourne depuis des années.

Le Figaro
40%
Jean-Luc Wachthausen
Cote: 2 étoiles (sur cinq)

Que serait le cinéma sans Jean-Luc Godard, inventeur d'un genre qui n'appartient qu'à lui : le cours magistral en images avec une série de plans fixes, des sons trafiqués, des apho­rismes en tous genres et des figurants placés ici ou là pour nous interpeller ? On s'ennuierait moins, mais on s'amuserait moins aussi.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.