Affiche du film Film de peur 4
© Alliance Atlantis Vivafilm

Film de peur 4

Version en français
v.o.a. : Scary Movie 4
15 avril 2006

Ceci n'est pas un film

Photo Par Karl Filion

On ne pourrait pas être bien plus idiot, vulgaire, incohérent et rigoureusement peu créatif. Rarement drôle, souvent impertinent, ce nouveau Film de peur n'est pas recommandable.

Non, Film de peur 4 n'est pas recommandable. Au sens où une mère l'emploierait, parce que ces blagues scatologiques, sexistes, racistes et à connotation sexuelles ne sont pas pour tous les publics. Mais aussi dans le sens où un critique de cinéma l'utiliserait, simplement pour dire que ce film n'en vaut pas la peine, qu'il y a d'autres films plus méritoires, et qu'après quatre films depuis 2000, la recette a été suffisamment examinée, qu'on pourrait simplement passer à autre chose sans avoir trop honte.

Surtout que dans l'absurde, on a déjà fait mieux. Loin d'être digne de Magritte - malgré mon titre - Film de peur 4 réutilise les nombreuses blagues de ses prédécesseurs dans un assemblage souvent incohérent, dans une suite de scènes plus ou moins disparates qui ne se suivent entre elles que pour les bienfaits de la parodie.

Or les films parodiés sont facilement identifiables, pour peu qu'on les ait vus, et sont ridiculisés au plus simple, sans se casser la tête, et offrant de ce fait une satisfaction bien éphémère. Quelques moments font bien rire, oui, mais rien n'est mémorable, d'autant qu'on ne sera vite plus dans lequel des quatre Film de peur de la trilogie on l'aura vu.

Le film s'attaque aussi à quelques moments importants de la dernière année à la télévision américaine; Dr. Phil se prend en dérision, et on ne manque pas d'écorcher le passage de Tom Cruise à l'émission d'Oprah Winfrey dans une scène finale apparemment ajoutée sans véritable but.

Ni la performance enjouée des acteurs, ni la réalisation surfaite ne méritent de véritable mention.

On pourrait penser que les 82 minutes du film sont insuffisantes, que pour le prix d'entrée on mérite mieux, sauf que franchement, on a finalement bien hâte que ça finisse pour s'en aller.


Subi en version originale anglaise.

Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.