Eden

Version originale en français
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

2h11

Genre

Drame sentimental

Origine

  • France

Date de sortie au Québec

19 juin 2015

Synopsis

La naissance et l'histoire du style musical French Touch qui mélange le house, le funk et le disco par le biais de Paul, un jeune DJ parisien. En 1992, il assistait à des raves avec ses amis ? dont quelques-uns qui allaient devenir Daft Punk - et il est devenu fasciné par ce son et ces soirées nocturnes. Au fil des années, il a fondé le populaire duo Cheers, ce qui l'a entraîné jusqu'à New York et Chicago. Des décennies de succès, de bonheur et d'occasions ratées, d'histoires d'amour instables, d'argent qui vient à manquer et de consommation de cocaïne.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Producteurs

Studio de production

  • CG Cinéma
  • France 2 Cinéma
  • Blue Film Production
  • Yundal Films

Distributeur au Québec

  • EyeSteelFilm Distribution
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Le Soleil
40%
Éric Moreault
Cote: 2 étoiles

Eden est un film fade et prétentieux, à l'opposé de l'énergie débridée du très bon 24 Hour Party People. Michael Winterbottom évoque la frénésie de la scène musicale à Manchester du milieu des années 70 jusqu'au début des années 90. On n'avait même pas besoin de triper sur le punk rock et le new-wave pour apprécier. Ce n'est pas du tout le cas ici. Dommage.

Agence QMI
60%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 3 sur 5

Ce portrait d'une génération désabusée avant l'âge et qui doit bien se résoudre à entrer dans la vie adulte mérite le détour, ne serait-ce que parce qu'il fixe dans le temps une époque pas si lointaine que cela.

Voir
60%
Philippe Couture
Cote: 3 étoiles

Au moyen d'une caméra ardente et rythmée, la réalisatrice Mia Hansen-Løve se montre soucieuse de créer un film musical, dont le montage syncopé reprend les sonorités hachurées de la house et des nuits d'excitation qu'elle a entraînées. Dans l'ensemble, c'est très réussi, même si ce film un peu long s'embarrasse de beaucoup de détails, de scènes anecdotiques et de dialogues badins et égocentriques.

24imag
Céline Gobert

L'une des qualités du cinéma d'Hansen-Løve est de ne rien faire dire de plus aux personnages que ce qu'ils sont capables de dire, une vérité qui sera la colonne vertébrale de son exploration de la vacuité de cette jeunesse dorée. Ce vide (peut-être générationnel) va ainsi trouver des échos dans les multiples motifs de cercles qui parsèment le film - tunnel, vinyles, ballons à l'hélium et boucles musicales nocturnes.

Panorama-Cinéma
Olivier Thibodeau

Au final, ce n'est pas la simple biographie du sujet que le film s'efforce à mettre en images, mais l'essence même de son existence, capturée avec toute la sensibilité nécessaire à décrire sa personnalité à fleur de peau.

Variety
Andrew Barker

Without overly stressing the period details, Hansen-Love cleverly maps out the passing of time through subtle fashion cues and the gradually increasing use of cell phones. Scenes set in the clubs have a hugely lived-in authenticity, with Denis Lenoir's photography capturing the delicate interplay of neon light on glassware and gyrating bodies, and Hansen-Love is wonderfully attuned to the palpable electric currents that a perfectly mixed transition can send surging through a dance floor.

The Hollywood Reporter
Jon Frosch

Mia Hansen-Løve's electronic dance music saga is her most ambitious and affecting work yet.

Volture
David Edelstein

In one respect, it's too little too late: De Givry is a non-actor, handsome, serious, and comfortable being observed but never particularly expressive. 

Le Nouvel Obs
Aurélie Alex

Délicat et juste, « Eden » n’est pas le film d’une génération mais le portrait intime d’une jeunesse qui ne sait pas comment faire pour avancer.

Le Monde
Jacques Mandelbaum

Le film n'est pas seulement un geste tendre et lucide de reconnaissance sororale, c'est aussi le portrait doux-amer d'une génération victime du solipsisme que l'Histoire lui a laissé en héritage.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.