Destination ultime 5

Version en français
v.o.a. : Final Destination 5
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.
Doublé au Québec

Durée

1h32

Genre

Épouvante

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

12 août 2011

Date de sortie du DVD

27 décembre 2011

Synopsis

Après avoir eu une vision dans laquelle ses amis et lui-même mouraient dans l'effondrement d'un pont, Sam se réveille en sursaut et réalise que les événements dont il vient de rêver se reproduisent exactement dans le même ordre, autour de lui. N'écoutant que son instinct, il entraîne ses amis à l'extérieur de l'autobus dans lequel ils prenaient place et les guide jusqu'à l'autre bout du pont, cependant que ce dernier s'écrase dans un fracas innommable. D'abord heureux d'avoir échappé à la mort, les survivants réalisent, à tour de rôle, que l'on n'échappe pas ainsi à son destin...

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Producteurs

Studio de production

  • New Line Cinema

Distributeur au Québec

  • Warner Bros. Canada
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Médiafilm
Cote: 5 (Moyen)

La réalisation très quelconque se concentre sur les mises à mort laborieuses et jamais crédibles. Ces derniers qualificatifs s'appliquent aussi à l'interprétation.

La Presse
40%
Aleksi K. Lepage
Cote: 2 étoiles

Ce cinquième opus franchit définitivement les frontières du second degré calculé pour sombrer dans l'auto-dérision, voire du dénigrement. Ce n'est jamais très bon signe.

Lecinema.ca
40%
Martin Gignac
Cote: 2 étoiles

Final Destination 5 n'a jamais voulu être un bon film et il s'assume complètement, revendiquant ses séquences gores et son ton politiquement incorrect. Dommage qu'il ne propose rien de vraiment jouissant ou dépaysant, autant au niveau des messages véhiculés que de la façon de faire la peau à ses pauvres victimes.

Voir
60%
Guillaume Fournier
Cote: 3 étoiles

Autoréflexivité et autoréférentialité sont également au rendez-vous de cet épisode ultime, mettant en vedette une fois de plus Tony Todd.

Panorama-Cinéma
50%
Laurence H. Collin
Cote: 5 - Moyen

Bien qu'il s'avère techniquement impressionnant selon n'importe quels standards de l'industrie des superproductions, ce Final Destination 5 demeure contraint, presque étouffé, par un sentiment de lassitude toxique et inévitable.

Cinema Blend
70%
Josh Tyler
Cote: 3.5 stars

For existing fans of the Final Destination franchise, this movie is an absolute must see. For everyone else expect a lot of gore, a few effectively fun kill scenes, and a lot of confusion while everyone around you shouts in audible surprise at what's happening on screen.

Joblo.com
80%
Jimmy O
Cote: 8/10

FD5 is a success on every level, from the insurmountable tension, surprisingly solid performances and inventive gore shots, five times looks to be a charm for this successful series.

The Hollywood Reporter
Kirk Honeycutt

In a sense, the films offer up black comedy, provoking laughs at wrong guesses and giggles over an absurd chain of events that results in disaster. The series was on its own deathbed when the producers to their credit got the bright idea in FD4 to make the film in 3D.

Rolling Stone
25%
Peter Travers
Cote: * (out of four)

But the cheap thrills wear off way fast, and we're left with atrocious acting, feeble writing and clueless directing (from first-timer Steven Quale). The horror! The horror!

The New York Times
Mike Hale

A new wrinkle in how the killings spool out actually makes the film even more predictable, and the deaths, which tend to be squirmy rather than explosive (a scene in an eye doctor's office could be a deal breaker for some), are so perfunctory and lazily jokey that they leave a decidedly bad aftertaste.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.