Crazy Horse

Version originale en français avec sous-titres en anglais
En attente de classement

Durée

2h14

Genre

Documentaire

Origine

  • France
  • États-Unis

Date de sortie au Québec

25 novembre 2011

Synopsis

À sa façon, le Crazy Horse est devenu, au cours des dernières décennies, une véritable institution en matière de spectacles nus. Grâce à la collaboration de metteurs en scène passionnés et de toute une équipe de travailleurs placés au service des spectacles, le Crazy Horse s'est même taillé une place à l'international. En 2009, le documentariste Frederick Wiseman s'est intéressé la création du spectacle Désirs, le nouveau projet de l'institution. De la couturière à la directrice générale, en passant par le metteur en scène, son assistant et les danseuses, c'est à une véritable dissection des organes du Crazy Horse que s'attarde patiemment Wiseman.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Studio de production

  • Idéale Audience
  • Zipporah Films

Distributeur au Québec

  • Cinéma Du Parc

Liens

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Médiafilm
Cote: 4 (Bon)

Se gardant une fois de plus de tout commentaire ou de jugement sur ses sujets, respectant en cela les canons du cinéma direct, le réalisateur offre un document soigné, sensuel, mais chiche en moments étonnants ou forts sur le plan dramatique.

Le Nouvel Obs
50%
Lucie Calet
Cote: 2 étoiles

Ici, c'est le mouvement qui prend la place du narrateur. Si la longueur des numéros filmés in extenso peut rebuter, le bras de fer entre Découflé et les actionnaires du Crazy décrit très bien l'état de nos sociétés vouées à la rentabilité.

La Presse
60%
Jozef Siroka
Cote: 3 étoiles

Crazy Horse ressemble davantage à une étude anthropologique qu'à un exercice de voyeurisme.

Voir
60%
Manon Dumais
Cote: 3 étoiles

Sans commentaire informatif ni critique, le documentaire s'attarde longuement sur les chorégraphies répétitives et donne peu la parole aux danseuses, de sorte qu'elles demeurent ces corps célestes maquillés de lumière se déhanchant lascivement. On referme donc la porte du Crazy Horse sans réellement saisir ce qu'y trouvent les touristes âgés et friqués.

24imag
Serge Abiaad

Mais s'il suffisait d'une voix pour défendre un film, son droit d'exister, de légitimer ses diverses assises, de soutenir le regard qu'il porte et d'embrasser celui qu'il renvoie pour clouer le bec à toute une horde d'indomptables contestataires alors je prête la mienne, à mon tour, à ce film inventif.

Agence QMI
40%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 2 étoiles

Le documentaire Crazy Horse, de Frederick Wiseman, est la preuve qu'un excellent sujet peut être très mal traité.

The Gazette
70%
T'Cha Dunlevy
Cote: 3.5 stars

If there is a complaint, it's that it's too long. On top of directing and doing his own sound, Wiseman also edits his films, and he could have trimmed 15-30 minutes without losing much. But that may be part of his point: putting on a sexy show is routine, repetitive work; it's not all song and dance.

Hour
70%
Kevin Laforest
Cote: 3.5 stars

While a tad too long at 2 hours 15 minutes, Crazy Horse remains an engrossing watch, thanks in part to some hilariously neurotic real-life characters.

Télérama
Cécile Mury

On aurait adoré retrouver son don unique pour révéler la complexité des rapports humains, son art de filmer les corps en mouvement, comme dans l'épatant Boxing Gym. Mais corsetées, formatées, impeccables, les filles du Crazy ne livrent pas leur secret, et l'invité reste un intrus.

Libération
Marie-Christine Vernay

Que l'une d'entre elles prenne plus directement la parole, ainsi qu'un spectateur, n'aurait sans doute pas nui au film. Mais qu'importe, Crazy Horse, c'est clean, tendre, avec juste ce qu'il faut de mauvais goût.

Le Monde
Sophie Walon

Au terme de cette démonstration hypnotique, on reste médusé par la beauté des images et un peu déconcerté : où est passée l'acuité du propos sociologique qui signe d'ordinaire les films de Wiseman ?

Le Figaro
75%
Isabelle Fargette
Cote: 3 coeurs

Même si c'est long, c'est beau, et plutôt amusant

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.