Cemetery of Splendour

Version originale en thaï avec sous-titres en anglais
v.o.thaï.s.-t.f. : Cemetery of Splendour
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

2h02

Genre

Essai poétique

Origine

  • Thaïlande
  • Grande-Bretagne
  • France
  • Allemagne
  • Malaisie
  • Corée du Sud
  • Mexique
  • États-Unis
  • Norvège

Date de sortie au Québec

18 mars 2016

Date de sortie du DVD

28 juin 2016

Synopsis

Des soldats atteints d'une mystérieuse maladie du sommeil sont transférés dans un hôpital provisoire installé dans une école abandonnée. Jenjira se porte volontaire pour s'occuper de Itt, un beau soldat auquel personne ne rend visite. Elle se lie d'amitié avec Keng, une jeune médium qui utilise ses pouvoirs pour aider les proches à communiquer avec les hommes endormis. Un jour, Jenjira trouve le journal intime de Itt, couvert d'écrits et de croquis étranges. Peut-être existe-t-il une connexion entre l'énigmatique syndrome des soldats et le site ancien mythique qui s'étend sous l'école? La magie, la guérison, la romance et les rêves se mêlent sur la fragile route de Jenjira vers une conscience profonde d'elle-même et du monde qui l'entoure.

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
75%
Martin Bilodeau
Cote: (3) Très bon

L'intrigue subliminale relève de l'expérience sensorielle, davantage que du récit conventionnel. Et pour cause: le cinéaste interroge la mémoire d'un site, d'un lieu, dont la surface expose au regard plusieurs couches d'histoire. L'approche personnelle, en marge des courants, est à tous égards admirable.

Séquences
80%
Anne-Christine Loranger
Cote: 4 étoiles

Dans Cemetery of Splendour, c'est dans le monde virtuel que se déroule le combat tandis qu'on roupille dans le monde réel. Le peuple thaïlandais est-il l'acteur ou le prisonnier de ses rêves? C'est là toute la question.

Cinéfilic
60%
Miryam Charles
Cote: 3 étoiles

Le cinéma d'Apichatpong Weerasethakul, telle une forme de résistance tranquille, propose une nouvelle fois une expérience transcendante qu'il faudra vivre absolument sur grand écran.

24imag
Gérard Grugeau

Comme si cette rêverie languissante dans laquelle nous plonge le filmage nous immergeait à la longue dans un vide de l'esprit au sein duquel toute chose peut soudain advenir, cohabiter et recouvrir le champ entier de l'existence. C'est dans cet espace-temps infiniment riche et précieux où plus rien n'est stable ni durable que la magie du cinéma d'Apichatpong Weerasethakul opère à plein, libérant dans son aura de mystère notre splendeur emprisonnée.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.