Capitaine America : Le premier vengeur

Version en français
v.o.a. : Captain America: The First Avenger
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Doublé au Québec

Durée

2h04

Genre

Aventures fantastiques

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

22 juillet 2011

Date de sortie du DVD

25 octobre 2011

Synopsis

En pleine Deuxième Guerre mondiale, Steve Rogers rêve de défendre son pays au front. Cependant, ses problèmes de santé et sa petite taille lui ferment les portes de l'armée. Il attire l'attention d'un scientifique qui a mis au point un traitement expérimental qui décuple ses capacités. Devenu un soldat d'élite à la force surhumaine, il devra déjouer les plans du nazi Johann Schmidt, ou Red Skull, qui prévoit dominer le monde grâce à une technologie héritée des dieux scandinaves. Mais si Captain America veut influencer l'issue de la guerre, il devra le faire contre les ordres de ses supérieurs, qui voient en lui un exercice de relation publique.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Producteurs

Studio de production

  • Marvel Enterprises
  • Marvel Studios
  • Marvel Entertainment

Distributeur au Québec

  • Paramount Pictures
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
André Caron
Cote: 4 (Bon)

Cela dit, malgré des envolées spectaculaires et quelques amusants passages parodiques, le film à la musique tapageuse accuse quelques baisses de régime, imputables à la structure en flashback et aux passages obligés du genre (entraînement, confrontation, destruction attendue, etc.).

La Presse
50%
Aleksi K. Lepage
Cote: 2,5 étoiles

Revu et repensé par un cynique comme Joe Dante, Captain America aurait fait un film intéressant et intelligent, qui parle chaleureusement des arts populaires. Ici, on n'a droit qu'à un peu de divertissement en 3D.

Lecinema.ca
60%
Martin Gignac
Cote: 3 étoiles

Le dernier en liste est Captain America: The First Avenger de Joe Johnston qui applique à la lettre une formule qui a fait ses preuves. Place à un excitant divertissement vite oublié.

Voir
60%
Manon Dumais
Cote: 3 étoiles

Possédant un charme suranné évoquant la bédé de Joe Simon et Jack Kirby et The Rocketeer, qui nous replongeait dans les années 1930, Captain America ravit par son humour bon enfant et son illustration gentiment moqueuse des films de propagande américains.

24imag
Helen Faradji

Reste en tout cas que ce Captain America: The First Avenger, récit énergique et inventif des aventures d'un gamin de Brooklyn transformé en super-soldat en pleine deuxième guerre mondiale, parvient sans peine à se classer dans les rangs des divertissements d'été plus qu'honorables, à consommer sans honte ni plaisir coupable. Ce n'est déjà pas si mal.

Panorama-Cinéma
70%
Jean-François Vandeuren
Cote: 7 - Très bien

Le réalisateur signe même une production dont l'envergure n'a d'égale que la qualité de ses idées et de sa mise en scène, permettant au présent opus de se hisser sans aucune difficulté parmi les efforts les plus consistants à avoir offert un petit rôle à ce bon vieux Stan Lee au cours de la dernière décennie.

The Los Angeles Times
80%
Josh Tyler
Cote: 4 stars

In an era where we're obsessed with dark and brooding superheroes, director Joe Johnston's Captain America is a breath of fresh air. He reminds us that superheroes don't have to be dark and disturbed to be interesting, they don't need cracks and flaws to earn our affection, they don't have to be alien gods or magic motorcycle riding demons.

Joblo.com
80%
Chris Bumbray
Cote: 8/10

In all, Captain America: The First Avenger is not a perfect film, but it's a damn fun one, and one I thoroughly enjoyed.

USA Today
75%
Claudia Puig
Cote: *** (out of four)

Yes, the characters are cartoonish (they're comic book heroes, after all), but this is the kind of old-fashioned popcorn entertainment summer is made for.

The Hollywood Reporter
Kirk Honeycutt

Captain America delivers comic book action that should satisfy Captain America's fans, old and new, while Chris Evans' no-nonsense yet engaging portrayal of a man who doesn't know how to back away from a fight may cause young women to swoon and young men to join a gym.

Rolling Stone
63%
Peter Travers
Cote: ** 1/2 (out of four)

Evans, who played the Human Torch in two less-than-fantastic Fantastic Four films, brings such humor, heart and vigor to virtuous Steve that our rooting interest holds even when the action gets to be standard-issue.

The New York Times
A. O. Scott

The succinct judgment of my 15-year-old screening buddy was ''Better than Thor or Green Lantern,'' and while that isn't saying a lot, it may be saying enough.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.