Affiche du film  The Polar Express
© Warner Bros. Canada

Boréal-Express

Version en français
v.o.a. : The Polar Express
v.o.a. : The Polar Express: An IMAX 3D Experience
v.f. : Boréal-Express (Imax 3D)
17 août 2005

Féerie-express

Photo Par Karl Filion
Éblouissante petite histoire sympathique qui, grâce à sa simplicité adorable, offre un billet simple, sans retour, pour l'émerveillement des tout-petits. En toute sincérité : voilà un film des fêtes surprenant.

Robert Zemeckis, qui a déjà fait équipe avec Tom Hanks sur Forrest Gump et sur Cast Away, réalise un petit film étonnant, adapté du livre pour enfant de Chris Van Allsburg, le Boréal-Express.

Visuellement, le résultat est fascinant jusque dans les détails, le travail sur la composition de l'image est fascinant et très poussé. Zemeckis utilise une technique, appelée Motion Capture Technology, qui consiste à filmer les acteurs, à les numériser et à les intégrer à un environnement virtuel, dans le but de réduire les coûts de production. Parce qu'à voir se développer devant nos yeux le périple du Boréal-express, il ne fait aucun doute que le budget aurait été immense. La bonne nouvelle, donc, de cette percée technologique (pratique courante dans la création de jeux vidéos de sport) est que le monde imaginé par l'auteur pourra être rendu le mieux possible. D'autant plus que le travail graphique est exceptionnel, l'illusion est parfaite, les textures et les détails – en plus de l'ambiance sonore – se marient aux décors pour bâtir une illusion raffinée.

D'un point de vue de grande personne, et n'ayant pas lu le livre, le récit d'un train qui, la nuit de Noël, transporte les enfants sceptiques jusqu'au Pôle Nord pour rencontrer le Père Noël est une idée originale, et les péripéties que subira le train sont presque toutes imprévisibles, ou alors serait-ce que rien dans le film ne nous pousse à chercher à deviner de la suite, parce que la magie qui entoure le monde à la fois très réel et très imaginaire du petit garçon ne veut pas se faire décoder? Avouons qu'il n'est pas nécessaire de faire autre chose que de se laisser transporter par l'illusion, dans un film si beau, un peu moralisateur, sans qu'on ne puisse lui reprocher de l'être. D'autant plus que le scénario passe de la peur à l'enchantement, et que la coquette finale fait sourire ceux pour qui ne tinte plus le grelot.

Tom Hanks campe dans le film cinq rôles, un travail colossal, et passe à travers plusieurs registres, tous maîtrisés, tandis que les autres acteurs supportent bien sa performance. La plupart d'entre eux parviennent à être attachants, alors que d'autres sont agréablement dérangeants. Pourtant, ce qui retient le plus l'attention est ce rendu informatisé de leurs gestes, qui est, sauf pour la bouche, qui est à quelques moments mal synchronisée, véritablement passionnant.

Boréal-express est un film qui aurait gagné d'une sortie au mois de décembre, parce qu'il est un film des fêtes pour enfants terriblement efficace, touchant et impressionnant, et que ce temps maussade d'automne ne le stimule pas du tout. Un travail grandiose qui mérite grandement l'attention des parents, dans le but unique de, peut-être, instaurer la magie du temps des fêtes.
Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.