Belle de nuit

Version en français
v.o.a. : Sleeping Beauty
Le film ne peut être vu que par des personnes de 16 ans et plus.

Durée

1h42

Genre

Drame

Origine

  • Australie

Date de sortie au Québec

9 décembre 2011

Date de sortie du DVD

10 avril 2012

Synopsis

Afin de boucler ses fins de mois, Lucy, une jeune étudiante solitaire, multiplie les petits boulots. Répondant un jour à une petite annonce dans le journal, la jeune femme se retrouve au coeur d'un réseau de prostitution de luxe peu banal. Pour un bon montant d'argent, Lucy n'a qu'à boire un puissant sédatif et à se laisser emporter dans les bras de Morphée. Pendant son sommeil, des hommes utilisent son corps inanimé pour combler leurs fantasmes. À son réveil, Lucy ne se souvient de rien, et reprend son petit train-train quotidien, jusqu'au jour où elle souhaite percer le mystère de ces nuits oubliées.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Studio de production

  • Screen Australia

Distributeur au Québec

  • Les Films Séville
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Médiafilm
Cote: 4 (Bon)

D'une précision clinique, à la fois distant et cru, son film séduit davantage par son brio formel que par sa réflexion un peu vaine sur le corps, le fantasme et l'asservissement. Emily Browning est malgré tout fascinante.

Voir
50%
Manon Dumais
Cote: 2,5 étoiles

Les qualités de Sleeping Beauty, premier film de Julia Leigh, prouvent que cette réalisatrice australienne n'est pas dépourvue de talent.

Agence QMI
50%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 2,5 étoiles

Malheureusement, on a trop souvent l'impression d'assister à une dissertation intellectuelle portant sur certaines pratiques sexuelles. Et le problème, c'est que quand on dissèque la sensualité, on devient clinique.

The Gazette
70%
T'Cha Dunlevy
Cote: 3.5 out of five

Emily Browning is a revelation as Lucy, an edgy college student with lots of attitude and few friends. The movie opens on a shot of her in a lab, getting a tube inserted down her throat, presumably for money. The scene is at once comic and disquieting.

La Presse
50%
Philippe Renaud
Cote: 2,5 étoiles

Quelque part entre le drame, le thriller et la porno soft tombe Sleeping Beauty, premier long métrage de l'écrivaine australienne Julia Leigh mettant en vedette une Emily Browning vulnérable et impassible. Et très souvent nue.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.