Au-delà des pins

Version en français
v.o.a. : The Place Beyond the Pines
v.o.a.s.-t.f. : Au-delà des pins
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.

Durée

2h21

Genre

Drame

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

12 avril 2013

Date de sortie du DVD

6 août 2013

Synopsis

Luke est cascadeur à moto dans un cirque ambulant. Un soir, il revoit l'une de ses anciennes flammes, Romina, et découvre en la reconduisant chez elle qu'il est père d'un garçon d'un an. Pour subvenir aux besoins de sa famille, il décide de braquer des banques avec un ami. Lorsque ce dernier l'abandonne, il fait le travail en solo et se fait prendre par la police. Le jeune agent Avery, aussi père d'un garçon, est le premier arrivé sur les lieux. Quinze ans plus tard, les fils de Luke et d'Avery se rencontrent par hasard et développent une amitié malsaine.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Sidney Kimmel Entertainment
  • Hunting Lane Films
  • Silverwood Films
  • Electric City Entertainment

Distributeur au Québec

  • Les Films Séville
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Martin Bilodeau
Cote: 4 (bon)

Or, la densité de l'intrigue est ici inversement proportionnelle à la profondeur des personnages, brossés à la hâte pour répondre aux besoins immédiats d'une réflexion intelligente sur les pièges du destin.

Le Soleil
70%
Éric Moreault
Cote: 3,5 étoiles

Au-delà des pins ressemble à ses principaux protagonistes: il pèche par ambition. Ce n'est pas moins un très bon film, qui fait confiance aux capacités d'attention et à l'intelligence du spectateur.

Voir
50%
Manon Dumais
Cote: 2.5 étoiles

Si The Place Beyond the Pines séduit d'emblée, ses carences scénaristiques auront tôt fait d'exaspérer le plus patient des spectateurs.

Canoë
80%
Liz Braun
Cote: 4 étoiles

Sa plus grande qualité est à la fois son plus gros défaut: l'intrigue tire tellement de ficelles différentes qu'il faut presque plusieurs écoutes pour pouvoir tout assimiler.

Cinéfilic
70%
Jean-Marie Lanlo
Cote: 3.5 étoiles

La force de Derek Cianfrance est en effet de faire toujours passer les personnages avant son ambition thématique, et ce sont eux qui portent aussi bien l'histoire que la réflexion sur la paternité.

Séquences
70%
Pascal Grenier
Cote: 3.5 étoiles

Les images austères du directeur photo Sean Bobbitt (Shame) exploitent avec un sens pointilleux et une grande précision l'aspect panoramique, surtout lors des moments plus mouvementés.

Cinema Blend
80%
Katey Rich
Cote: 4 étoiles

Gosling, whose detached stillness made robbery so exquisitely cool in Drive, brings more jumpiness and genuine fear to Luke, and scenes between him and the eternally underrated Mendes crackle with the tension of a real romance that might have been.

Joblo.com
80%
Eric Walkuski
Cote: 8/10

Cianfrance may lean toward a sober, art-house aesthetic, but he's also aware of the pulpier aspects of PINES' story and doesn't neglect to include sequences of visceral enjoyment.

Rolling Stone
75%
Peter Travers
Cote: *** (out of 4)

Director Derek Cianfrance shows ambition for days in The Place Beyond the Pines. One story links to another and then another and another, over decades. Hold on tight.

La Presse
60%
Catherine Schlager
Cote: 3 étoiles

Malgré ses lacunes scénaristiques, The Place Beyond the Pines pose des questions fondamentales sur l'héritage qu'un parent souhaite léguer à son enfant.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.